Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Réponses Photo 246 : La force du reportage

Je laisse Sylvie présenter ce numéro et vous annoncer ce dernier numéro de Réponses Photo…

En ce mois d’août 2012, je dois vous annoncer une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la mauvaise : avec ce n° 246, c’est la dernière fois que vous voyez Réponses Photo sous cette forme… La bonne, c’est que dès le 15 septembre, vous découvrirez avec le n° 247 la nouvelle formule de votre magazine. Que nos lecteurs fidèles ne s’inquiètent pas, cette nouvelle mouture sera surtout l’occasion de rajeunir notre maquette, de lui donner un coup de fouet salutaire.

Vous retrouverez l’essentiel de vos rubriques préférées dans des présentations améliorées (du moins, c’est notre but !). Et je profite de l’occasion pour ajouter a l’égard de tous ceux qui attendaient ce moment avec impatience: oui, la photo de mon édito va aussi changer!

Mais trêve de plaisanterie, il sera temps le mois prochain de se projeter dans le futur. Pour l’instant, au cœur de cet été 2012, nous avons justement voulu nous ancrer dans le monde contemporain en consacrant une large partie de ce numéro à des récits de photojournalistes. Le célèbre rendez-vous perpignanais de début septembre, Visa pour l’image, sera encore l’occasion de dresser un bilan plutôt effrayant de notre monde contemporain. Gui, les photoreporters ont tendance à aller photographier les guerres, les famines, les violences… Le bonheur n’est pas leur matière première, mais est-ce une raison pour oublier leurs images ? Pour refuser de les voir en face et préférer des romances de starlettes sur les plages de sable blanc ? Je ne crois pas… Les photoreporters restent une des clefs de voûte essentielle de la galaxie photographique. Surtout quand ils travaillent non pas pour leur ego mais pour procurer des documents d’actualité aux générations futures. Car c’est aussi cela le but et la justification du reportage: nous renseigner sur le quotidien pour nous permettre ensuite de nous replonger dans les grands événements du passé. Et pour cela l’image fixe, celle que l’on peut regarder à son rythme, sans musique, ni commentaire, reste irremplaçable. Quand la télévision nous délivre un flux continuel de sons et d’images, dans un perpétuel brouhaha simplificateur, la photographie d’actualité (la bonne !) nous permet de nous concentrer sur un     sujet. Pour mieux le comprendre. Pour en savoir plus sur le passé et mieux appréhender le présent.

C’est pourquoi dans ce numéro nous vous proposons à la fois une plongée dans les archives de  l’agence Sipa et des récits contemporains de photoreporters qui sont chaque jour sur la brèche, tel Éric Bouvet, bien connu de nos lecteurs, mais aussi Robin Hammond ou Franck Boucher qui nous prouve ici que le reportage peut aussi être réalisé dans un univers proche et quotidien. À l’image de l’incroyable histoire qu’a vécue Alain Bizos en compagnie de celui qui était |’ennemi public n° 1, un certain Jacques Mesrine.

Un récit que je vous laisse découvrir et qui fait froid dans le dos… au milieu de ce chaud mois d’août

Sylvie Hugues

 

Ma contribution personnelle ce mois-ci est un dossier détaillant 10 astuces pour travailler plus vite avec Lightroom, indispensables à connaître dans une utilisation de reportage, et bien utiles quelle que soit le type de photographie que vous pratiquez.

Les tests du mois :

  • Reflex Pentax K30
  • Boitier numérique Sony Alpha 37
  • Objectif Canon 40 mm f:2,8
  • Objectif Nikon 24-85 mm f:3,5-4,5
  • Objectif Nikon 18-300 mm f:3,5-5,6
  • Objectif Sigma 18-250 mm f:3,5-6,3
  • Film n&b Bergger BRF 400 Plus
  • Album Hahnemühle
  • Compact de luxe Leica X2
  • Hybride Samsung NX20
  • Compact à objectifs interchangeables Sony Nex-F3

Bonne lecture !

 

 

17 Comments

  1. Sur http://t.co/0hwwJsWg : Réponses Photo 246 : La force du reportage http://t.co/o2b0YJhY

  2. Bonjour,

    Bonne ou mauvaise nouvelle? Nous verrons bien.
    En tous cas, pour ma part j’avais choisis Réponse Photo à l’époque parce que les autres magasines photos font trop capharnaüm dans leur mise en page.

    J’espère que vous n’allez pas commencer à mettre des photos de travers pour faire plus jeune / tendance, ou de mettre les 3/4 d’une photo sur une page et le dernier 1/4 sur la page d’à côté,… de faire un magasine en format pocket / plus petit (comme on le voit avec certains magasines féminin), parce qu’on est là entre autre pour voir des photos et pas des timbres postes… Voila mes craintes dans votre annonce. Mais je suis sur que vous avez fait le bon choix 😉

    Vivement septembre pour découvrir tout ca!

  3. Réponses Photo 246 : La force du reportage http://t.co/osiDdUbc

  4. Bonjour Philippe,
    J’attends mon D800 (avec un 50mm f:1,8G) avec impatience, et je me documente pour l’achat prochain d’un zoom trans-standard (pour son grand angle, ou pour mes photos plus utilitaires : vacances, famille..).
    Avec mon Canon 5d MII (et oui : je change de chapelle..) je m’étais payé un gros tromblon (24-70 f:2,8) et je souhaite éviter de renouveler une dépense d’un tel poids (à double sens, bien sûr..)
    Je lirai donc avec intérêt la critique du Nikon 24-85 mm f: 3,5-4,5 ; mais QUID du nikon 24-120 mm f:4 (qui vient de remplacer l’ancien 24-120) ?
    Réponses-photo l’a -t-il déjà ‘critiqué’ ? est-ce pour bientôt ?

  5. Le Nikon 24-120 a été testé par Claude Tauleigne dans le guide d’achat de décembre 2010 (n°225). Il a récolté un Top Achat, avec la note de 88/100.
    Il fait jeu égal avec le 24-70 en position grand angle, en terme de piqué, mais les performances se dégradent légèrement avec la focale et la position télé n’est pas vraiment « pro ». Mais il apprécie les mm gagnés entre 70 et 100 mm, ainsi que son stabilisateur.
    Claude relève que les gains en volume et poids ne sont pas vraiment significatifs par rapport au 24-70 mm.

  6. Merci pour votre réponse rapide, Philippe !

    J’achète tous les numéros de RP (sans être abonné : outre-Quiévrain, cela n’a guère d’intérêt..), mais je n’ai pas la possibilité de tous les garder. Je vais fouiller mes armoires encombrées…
    Encore une petite question toutefois : s’agissait-il alors du nouveau 24-120 (f:4 constant) ou de l’ancien (ouverture flottante f:3,5-5,6) ?

  7. C’était bien le f:4

  8. .. merci.

  9. Intéressant le mémo sur Lightroom, très intéressant même.

    Tout récent utilisateur, je commence à saisir le fonctionnement quitte à faire de grands efforts pour m’approprier sa logique dont le description, car il y a foison de textes présentant le bébé,m’avait décidé à tenter l’aventure et oublier les « tout en un qui font tout et ne font rien de bien sauf ralentir les ordis.

    C’est la première fois que je tombe sur un texte qui propose un cheminement en expliquant rapidement les raisons qui ont conduit à tel ou tel choix.
    J’attends maintenant un complément d’info sur cette fameuse aptitude de LR à permettre le travail sur deux stations dont tu fais rapidement mention car c’est une étape que je ne maitrise que au travers de procédures personnelles qui me paraissent inadaptées et confuses.

    Merci pour l’hommage aux photoreporters.

  10. Toujours sur LR !

    Comment fait on pour applique-à l’import- des mots clefs à certains fichiers et pas aux autres ?
    Multiplier les cessions d’import sur une même carte ou dossier ?
    Cocher et renseigner puis valider ?
    Je coince un peu la dessus et résultat je renseigne après import ce qui n’est pas rédhibitoire mais différent dans la démarche.

  11. Si vous voulez appliquer des réglages différents à l’import, il faut sélectionner les fichiers à importer, donc segmenter l’importation : cocher puis renseigner.
    En pratique c’est souvent plus facile de renseigner après import, en utilisant éventuellement la bombe de peinture.

  12. Tiens ! Trois photographes exposent au ‘Macs’ (Musée des Arts contemporains) de Grand-Hornu (Mons, Belgique)… dont un Philippe Durand (avec « d ») ..

  13. moi j’ai un nouveau jouet… un 50mm f1.8g qui a d’après RP une approbation ………….
    et après quelques clichés ….. suis ravie, cet objectif manquait à ma panoplie …………
    je vais abandonner le 18-70 il fera le plaisir de ma tite belle fille qui débute demain son école de photo…….

  14. philippe j’aimerai lui offrir un stage avec P. pache… (pour ses 20 ans) je sais que çà lui fera plaisir, et elle aura tout a apprendre… mais je ne sais pas ou cliquer!

  15. C’est bien d’évoluer sur la structure et le look du journal.Mais peut être pourriez vous améliorer aussi la fiabilité de vos informations .Dans le numéro de RP du mois d’aout j’ai été interessé notamment par la sélection du mois : le nikon P510 compte tenu de ses points forts dont  » raw disponible « .D’ailleurs à la fin de l’article il était mentionné  » en cas de tirages en grande dimension , le recours au format raw pourra sauver la mise « .
    J’en ai donc acheté un.
    Pouvez vous demander à votre testeur RM comment on enregistre une photo en raw sur le nikon P510 ????
    Merci d’avance de m’éclairer à ce sujet etant un lecteur assidu de RP depuis de nombreuses années.

  16. J’ai publié un rectificatif dans le RP suivant, mais le mal était fait… J’ai opéré un chassé croisé entre 2 boîtiers et le Nikon P510 s’est retrouvé affublé d’un Raw dont il ne dispose pas. Ceci dit, ce bridge ne démérite pas en jpeg, ce qui n’excuse bien sûr pas ma prise de pieds dans le tapis. J’avais sans doute besoin de vacances !

  17. Toujours autant de qualité avec ce numéro. Espérons que ça continue ! J’ai bien aimé les 10 astuces pour gagner du temps avec Lightroom.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*