Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Signature et expo Jean-Christophe Béchet

Discontinué par Jean-Christophe Béchet

Les aficionados de Jean-Christophe Béchet, rédac-chef adjoint de Réponses Photo et néanmoins photographe, sont à la fête en ce mois de mars. Un nouvel opus de la collection Carnets vient de paraître. Si vous n’avez pas suivi, le principe de cette collection publiée chez Trans Photographic Press, est de rassembler des photographies autour d’un thème, d’une inspiration, d’un style. Le premier proposait uniquement des photos verticales en noir et blanc, le second Climats montrait des paysages en couleur où le temps qu’il fait jouait un rôle central. Ce troisième album dans la série, intitulé Discontinué…, est un hommage aux Polaroid 665, ces films qui proposaient un négatif détachable.

« A l’automne 2006, j’ai vu apparaître sur les boites bleues des Polaroid 665 une étiquette jaune. En cinq langues, elle annonçait la mort prochaine de ce film. Dans l’industrie, on ne dit jamais qu’un produit est arrêté, on dit qu’il est « discontinué ». Un aveugle est un non-voyant, un sourd est un mal-entendant, un film photo qui meurt est un produit « discontinué ».
Quand la fin du film 665 fut annoncée, j’ai décidé de photographier en avec ce compte à rebours en tête : plus que 10 packs (chacun contient 10 vues), plus que 7 packs, 5, 4, 3, 2, 1,… Fini ! Il s’agissait d’une nouvelle sensation à l’heure du numérique où justement tout paraît infini, gratuit, léger, volatile,  je me retrouvais dans une économie restreinte, avec la nécessité de penser chaque vue. »

Jean-Christophe Béchet dédicacera son livre à la librairie spécialisée en photographie La Chambre Claire Samedi 20 Mars de 16h à 19h (14 rue St Sulpice, Paris 6ème).
Signature Jean-Christophe Béchet à La Chambre Claire

Autre actu Béchetienne du mois : l’exposition des photographies du livre Noir Vertical, à la galerie Photo4 (4 rue Bonaparte, Paris 6ème – du mardi au samedi 14h-19h) du 18 mars au 17 avril. Le vernissage se tiendra jeudi 18 à partir de 18h (je ne sais pas si j’ai le droit de vous le dire, mais c’est fait).

         

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*