Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Les Rencontres d’Arles 2010 : le programme

« Du lourd et du piquant », c’est ce que promettent les Rencontres d’Arles cette année, et en particulier cette semaine, avec un  programme éclectique — c’est toujours le cas, mais pas vraiment de ligne directrice cette année.

J’avoue que j’ai toujours un peu de mal avec le site des Rencontres, où les infos sont éclatées sur de multiples pages — en plus d’être en Flash et de ne pas s’afficher sur iPhone. Une belle application iPhone était disponible l’an dernier, mais je n’ai pas l’impression que l’expérience ait été renouvelée cette année. Bref, voilà le programme, tout réuni au même endroit :

60 EXPOSITIONS DE PHOTOGRAPHIE DU 3 JUILLET AU 19 SEPTEMBRE

Les Rencontres d’Arles 2010 proposent six promenades : une argentine, une rock, une argentique, une avec les amis de la Fondation LUMA, une en forme de passage de témoin, et une autre autour dans les prisons françaises. L’édition bénéficie de l’expertise d’une vingtaine de commissaires qui sont responsables de grandes institutions internationales, directeurs artistiques ou collectionneurs. Chaque promenade débute par des invités d’honneur ou une exposition emblématique.

PROMENADE ARGENTINE

  • León Ferrari présente pour la première fois en France son oeuvre anti-cléricale, et sa défiance vis-à-vis des dictatures.
  • Entre la difficile et douloureuse traduction de l’histoire récente et la recherche d’une identité « latino », la photographie argentine contemporaine est représentée par : Leandro Berra, Marcos Adandia, Gabriel Valansi, Marcos López et Sebastiano Mauri, Oscar Bony, David Lamelas.

PROMENADE ROCK

  • I am a cliché, échos de l’esthétique punk : l’influence de la musique sur la création photo et vidéo des années 60 à aujourd’hui (Andy Warhol, Robert Mapplethorpe, Stephen Shore, Christian Marclay, Jamie Reid, Robert Malaval,…).
  • Mick Jagger a accepté que les Rencontres d’Arles créent la première exposition retraçant sa carrière à travers l’oeil des plus grands portraitistes.
  • En exclusivité, Jean Pigozzi présente 40 ans de clichés au coeur de la jet-set.
  • Rétrospective de Claude Gassian, 40 ans de portraits de la scène pop rock.

PROMENADE ARGENTIQUE

  • Shoot! La photographie existentielle : étonnants autoportraits derrière un fusil réalisés sur les stands de tirs des fêtes foraines du milieu du xx e siècle et sa réappropriation par des artistes.
  • La collection Polaroid accompagne toute l’histoire d’une pratique.
  • 130 photomontages politiques dans la Chine de Mao, trouvés et décryptés
  • par l’artiste chinois Zhang Dali.
  • Avec Chambre(s) Claire(s), note(s) sur la photographie, le musée Nicéphore-Niépce a carte blanche pour montrer des outils multimédias inédits expliquant les pratiques photographiques du passé.
  • Dernières chambres noires à travers le monde photographiées avec poésie par Michel Campeau.
  • Augusto Ferrari, photographies préparatoires à la réalisation de fresques peintes dans l’église San Miguel à Buenos Aires.
  • Ernst Haas a tiré son talent des merveilleuses possibilités du film Kodachrome.
  • La Mission de la photographie propose une sélection d’autoportraits issus des collections nationales.

PROMENADE AVEC LES AMIS DE LA FONDATION LUMA

  • Fischli/Weiss exposent des oeuvres récentes maniant l’ambiguïté et l’humour.
  • Luke Fowler et Peter Hutton sont également invités par la Fondation LUMA.
  • Pour le Prix Découverte, les Rencontres d’Arles invitent les cinq membres du collège de réflexion de la Fondation LUMA à être les nominateurs de quinzes artistes en compétition pour le prix et exposés.
  • Prix du livre d’auteur et le Prix du livre historique : 500 livres édités en 2009-2010 consultables par le public.

PROMENADE DES PASSAGES DE TÉMOINS

  • Marin Karmitz présente pour la première fois sa collection de photographie qui a la particularité d’accompagner des artistes sur le long terme : Christian Boltanski, Chris Marker, Annette Messager, Johan van der Keuken,…
  • France 14, projet né à Arles à l’initiative des 14 photographes invités par Raymond Depardon en 2006. Ils présentent leur propre regard sur la France.
  • reGeneration2, fruit d’une sélection des écoles d’art et de photographie du monde entier.
  • Prix SFR Jeune Talent, sélection interactive qui a su faire émerger en peu de temps de jeunes artistes.
  • Paolo Woods expose ses portraits de familles iraniennes en parallèle de l’actualité de Téhéran postée sur Twitter par les manifestants eux-mêmes.
  • Promotion 2010 de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles.
  • Lea Golda Holterman, lauréate 2009 du Photo Folio Review.

PROMENADE EN PRISON

  • Exposition basée sur le rapport du contrôleur général des lieux de privation de liberté en France, qui montre combien l’univers carcéral français est loin d’être un lieu d’aide à la réinsertion et invite à franchir le mur des idées reçues.

HORS PROMENADES

  • Télérama fête son soixantième anniversaire à travers plus de 3 000 couvertures.
  • L’année de la Russie en France avec Ivan Mikhailov.
  • Le rendez-vous annuel Des Clics et des Classes produit en milieu scolaire.
  • L’École Nationale Supérieure de la Photographie présente Marcher-Créer, 7 artistes se déplaçant dans les villes et les campagnes.
  • L’Association du Méjan présente : Patrick Bouchain, François Deladerrière, François Halard, la galerie VU’, Mario Giacomelli, Peter Klasen, Klavdij Sluban et rend hommage au laboratoire Picto pour ses 60 ans.
  • Le Musée Réattu quant à lui propose une rétrospective de Pierre Jahan.

PROJECTIONS NOCTURNES

Lundi 5 juillet / Théâtre Antique / 22h15 / 10 €
LA HAUTE SOCIETÉ
La photographie mondaine de 1940 à aujourd’hui.

Mardi 6 juillet / Théâtre Antique / 22h15 / 10 €
ÉVOLUTION DE LA PHOTOGRAPHIE RUSSE, 1970-2010

Jeudi 8 juillet / Théâtre Antique / 22h15 / 10 €
WASTE LAND + PRIX PICTET + PRIX DÉCOUVERTE
Documentaire qui relate le voyage du célèbre artiste Vik Muniz dans la plus grande décharge du monde où il collabore avec les gens qui vivent des déchets.

Vendredi 9 juillet / autour des Arènes / 22h – 3h / gratuit
NUIT DE L’ANNÉE
Le meilleur de la production 2009-2010 des plus grands journaux, magazines, agences et collectifs projeté sur 14 écrans.

Samedi 10 Juillet / Théâtre Antique / 22h15 / 10 €
CLAUDE GASSIAN + PRIX DES RENCONTRES 2010
40 ans de photographie du spécialiste français de la pop et du rock, avec Pascal Comelade sur scène.

5 au 10 juillet / Ateliers des Forges / 22h – 3h30 / 3 €
AFTERS
Dj sets avec Ariel Wizman, Kheops DJ d’IAM, les Dj’s du Soleil, DJ Zebra et VoxPop magazine…

DÉBATS & CONFÉRENCES

dimanche 4 juillet
16h30-18h
LA PHOTOGRAPHIE CONCEPTUELLE FACE À L’HISTOIRE
Avec Jean-Noël Jeanneney, président des Rencontres d’Arles, Gabriel Valansi, photographe, Leandro Berra, artiste.
Modérateur : Pierre Haski, fondateur de Rue89.

dimanche 4 juillet
19h-20h
CONVERSATION AVEC LES PHOTOGRAPHES DU PROJET FRANCE 14
Modérateur : Pierre Haski, fondateur de Rue89.

lundi 5 juillet
16h-17h30
QUELLE STRATÉGIE DE PROMOTION POUR UN JEUNE PHOTOGRAPHE ?
Avec Bérénice Angremy, commissaire d’exposition, Marcos López, Paolo Woods, Léa Habourdin et Marion Poussier, photographes.

mardi 6 juillet
16h-17h30
MUSÉOLOGIE: LA PÉDAGOGIE EMPÊCHE-T-ELLE L’ÉMOTION ?
Avec Claude Sintes, musée départemental Arles Antique, François Cheval, musée Niépce, Andrés Duprat, commissaire d’exposition.
Modérateur : Natacha Wolinski, journaliste.

mardi 6 juillet
19h15-20h15
CONVERSATION AVEC MARIN KARMITZ ET CHRISTIAN CAUJOLLE
Modérateur : Natacha Wolinski, journaliste.

mercredi 7 juillet
19h-20h
CONVERSATION AVEC JEAN-MARIE DELARUE ET FLORENCE AUBENAS
Le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté et la Présidente de l’Observatoire International des Prisons, et François Hébel, directeur des Rencontres d’Arles.

jeudi 8 juillet
19h-20h
PEUT-ON SE PASSER DES ESTHETIQUES QUI DISPARAISSENT AVEC LA TECHNOLOGIE ?
Dr. Kaps d’Impossible Project, William Ewing, Clément Chéroux, commissaires d’expositions, Michel Campeau et Harry Gruyaert, photographes.
Modérateur : Jean-Christophe Béchet, journaliste.

vendredi 9 juillet
16h30-18h
WEB ET PHOTOGRAPHIE
Rencontre publique organisée avec la SAIF.
Avec Dominique Sagot-Duvauroux, économiste, professeur des universités, spécialiste du marché de la photographie, Jean Vincent, avocat à la cour, chargé d’enseignement, Olivier Brillanceau, directeur général de la SAIF, Kyra Pollack de Time Magazine, Paolo Woods, photographe, Didier de Fäys de photographie.com.
Modérateur: Pierre Haski, fondateur de Rue89.

samedi 10 juillet
16h-17h30
OÙ S’ARRETE L’INFLUENCE ESTHÈTIQUE DU ROCK ?
Avec Emma Lavigne, conservatrice pour l’art contemporain au Centre Pompidou, et les artistes de l’exposition I am a Cliché.

dimanche 11 juillet
16h30-18h
HISTOIRE DE LA RÉBELLION DANS LE ROCK
Avec Bruno Blum, musicologue.

3 Comments

  1. Les Rencontres Arles Photographie
    Arles (France) depuis 3 juillet au 19 septembre 2010

    Aussi cet an nous sommes présent presse accréditée dans la Ville d’Arles, pour le Festival International de la Photographie, Les Rencontres Arles Photographie 2010 envoyé press pour Literary.

    Principal intérêt est la photographie digitale ou analogique, ou avec demi différents d’expression. Cet an l’événement fait en particulier aussi l’oeil aux arts visuels, donc, performance, peinture, musique, installations avec plus demi, et beaucoup d’écran, au-delà à la la plus grande présence d’oeuvres photographiques. De ce dernier le demi le plus fréquent pour représenter les oeuvres est sûrement l’appareil photographique digital ou analogique, le polaroid, le papier, mais aussi aluminium, carton, forex, bois, plexiglass, métaux, etc, différentes les dimensions et techniques entre beaucoup d’aussi le « collage », mais aussi projections vidéo soient publiques qu’en endroits privés, ambientate avec musique de fond sonore. Ou retouches en photoshop, en transformant un travail de photographie dans une oeuvre multidisciplinaria. Mais la chose la plus intéressante est la variété des thématiques, vous abordées par beaucoup de différentes optiques de nationalité, ils peuvent se trouver: Scènes de vie urbaine, toujours dans les architectures urbanistiques de différents endroits de la planète, la mode, les portraits, les paysages, la vie de groupe social, scènes de vie privée, paysages de lumière intense, l’homosexualité, la prostitution, la toxicomanie, la guerre, la musique, la pauvreté dans les banlieues de grandes métropoles, le sport, la vie, scènes de vie dans les pays africains et dans les pays asiatiques, la pollution, la politique, pour mentionner quelques-uns, ils font partie des sujets favoris de la photographie contemporaine qui circule dans le marché de l’art de la photographie de nos jours, entre ceux-ci la fraternité, l’égalité, liberté rétracte, élaborations artistiques d’images semblent ce soient les sujets préférés par les photographes. Parfois nous il semble d’être en visite à une Biennale Vénitienne, avec des propositions dans les pavillons ou aux places semblable à l’arsenal comme les grandes places du Parc des Ateliers, vieux dépôts de trains de l’architecture industrielle des premier neuf-cents, ou comme dans les immeubles historiques du centre d’Arles, ou dans les églises et dans les cathédrales déconsacrées de style gothique ou médiéval. , Nous savons bien qu’Arles a été fondé par les Romains avec une splendide arène et autres grands monuments romains.)

    Dans l’église gothique de Sainte-Anne, on pouvait visiter une grande exposition artiste argentins quatre-vingt-dix ans artiste, Léon Ferrari, (, lion d’or à la 52 biennale de Venise 2007, au-delà aux nombreuses oeuvres inédites et aux photographies, aussi ses objets ironiques exposés son cristo célèbre crucifix sur l’avion de bombardement américain, présenté à la même Vénitienne biennale de 2007.

    Pendant que la rétrospective du père de Léon Ferrari, (peintre d’origines Italiennes, Auguste Ferrari (1871-1970), il présentait ses vieilles photographies du dix-neuvième siècle de ses modèles et modèles qu’il utilisait pour composer scènes de chaque genre pour ses tableaux, qu’il peignait magistralement.

    Intéressant la photo installation de la photographe française Annette Messager dans l’église, médiéval, Eglise des Freres Precheurs qui utilisait objets installés vous quel vêtements, matelas coupés à ses photos.

    Dans la place Martin du Mejan, deux belles expositions, une rétrospective de Mario Giacomelli née et mort à Senigallia à 78 ans, de métier imprimeur, mais sa notoriété a été celle de photographe. Dans la même place, sur, une exposition de l’artiste Peter Klasen, peintre-photographe, avec des oeuvres style pop pictural de grandes dimensions et photographies de ses oeuvres toujours à grandes dimensions en haute définition.

    Intéressant l’exposition « Polaroid Empiril!  » dans les environs de la place Vang Gogh, entre ceux-ci avec intérêt spécial le Français Nicola Delogne, Andy Warhol, Oliviero Toscani, Franco Fontana, Schifano, etc

    Intéressants les expositions aux places des Ateliers du photographe canadien Michel Campeau, splendides ses grandes photos, ses images casuelles modifiées dans les places de lui photographiées, ou compositions avec des objets partout photographiés un pò, (l’artiste était présent physiquement, très gentil et disponible aux explications et à se faire retirer. Belles photos d’Ernest Haas, Michael Ackerman, Marcos Lopez argentent, photo sirenetto, de Sylvia Balhause, installation fusil je tire sur, ou de l’installation au plancher de la photographe Marlo Pasqual de, N.Y présentait un portrait de part en part trépassé féminin d’un néon.

    Intéressants quelque écran proposé dans la manifestation, quelques-uns proposaient des séquences de photo, autres véritables filmés d’actions, performances, histoires différentes, et écran-courtes. À citer quelques auteurs intéressants comme Haas Ernest, Erik Kassel, écran excellent sur les tirs au polygone de Christian Marclay, avec des élaborations de coups de feu et d’images de filmé lancements avec des armes, en soulignant la simultanéité des quatre videoproiettori et les bruits. Autre écran de bon intérêt d’auteurs quel: l’Israélien Gilar Ratman,(vive à New York qui présentait un écran d’une performance avec quelques gens nus qui enfilaient la tête dans sa grande photo de paysage se voyaient les têtes en le devant, puis la photo tournait et il montrait au derrière les chiappe des modèles. L’écran de huit minutes du Belge Dominique Besson, l’écran des portraits de l’Argentine Sebastian Mauri ou ce de l’Américain Marclay Christian qu’il liait sa fourgonnette derrière avec une longue corde sa guitare Fender, unie à l’amplificateur, elle venait entraînée partout, pour rues déblayées ou goudronnées, pour champs, sur le désert, il enregistrait l’écran de ce traînement simultanément, en enregistrant aussi le son provoqué par les aimants de la guitare avec le contact casuel au sol, jusqu’à la la destruction de la guitare, beaucoup de beau,

    Encore autre bon écran de l’artiste je photographie iranian/nederland Paolo Wood, Brésilien Marco Godinho, le Cubain Francis Alys, l’Américain Peter Hutton avec trois écran, l’Anglais Luke Fowler écran de 44 minutes près de l’hôtel Cloitre, autre écran excellent est de l’Américain Leigh Ledare sur l’érotisme, sur les souffrances, sur le larmes du désespoir et sur la douleur.

    Nombreux aussi l’écran et photos présentes dans le pavillon « Promenade Rock » dédié aux musiciens, de Mick Jagger, aux Rolling Stones, aux groupes rock des ans soixante soixante-dix, ou de personnages inseriments dans le système musical de ces ans, artistes et photographes du calibre d’Andy Warhol, Robert Mapplethorpe, Jamie Reid, Jean Pigozzi, Billy Name, Dan Graham, etc.

    Particulièrement curieuses et intéressants les photos des photographes Brian Moine & William Nathan, Keiki Fahara rétracte si aussi, Xavier Lucchesi, deux grandes photos faites aux rayons X, Jean Pigozzi, Kasuo Sinohara, de « Iridimensionevisione où on devait utiliser des lunettes spéciaux pour visionner en tridimensionnel, toutes les images étaient choisies et direzionate avec un mouse du spectateur même. Attention spéciale les photos du photographe italien Luca Zanier, qu’il exposait à Vous Magasin de Jouets en Arles Meetings #1 jusqu’à le le 15 août.

    Dans les jours entre le 3 et le 12 juillet ils se succèdent, congrès, lectures de porfogli, séminaires, conférences, débats, stages, prix, avec des artistes, photographes, critiques, journalistes etc, entre les manifestations multiples le « Nuit de le Roquette » avec bien 32 projections en tout Arles (galeries) piazzette, quartiers, écoles, cinéma, etc même par premières heures de l’aube en impliquant tout et tous.

    Au Parc des Ateliers, un pavillon était dédié à l’industrie du livre et aux Galeries, pour l’Italie ils étaient présent les Galeries Steidl Brancolini Grimaldi de Roma/Firenze et la Galerie Carla Sozzoni de Milan, Forme Gallery Milan, Magazine + wave Photogallery, Zoom.

    Dans le Galerie Photos Guillosson Thomas 1 Rue Vauban, centre historique en Arles est en exposition aussi jusqu’à le septembre une oeuvre du Gruppo Sinestetico, photo sur tissé 60 x 90,

    Entre les collatéraux, l’Ecole Nationale Superieure de le Photographie, en au-delà comme de coutume, le Musée était présent Ken Damy de Brescia je presse l’hôtel Forum en centre Arles, avec des oeuvres photographiques de Giacomelli, Rafael Navarro, William Ropp, et évidemment Ken Damy.

    Ken Damy est depuis des années aussi l’organisateur de la belle « fête des Italiens « , qu’il se déroule dans la piscine de l’hôtel Forum, avec des plats de pâte italienne et rigoureusement vin italien du bresciano.

    Nombreuse c’était la présence du Fotoclub Padoue en visite à la manifestation photographique, avec au-delà 15 photographes de l’association, beaucoup de présents et bien adressé de son président Mario Dal Molin, quelques-uns de ceux-ci déjà habitués d’Arles depuis pas mal d’ans comme Gianluca Scordo, Francesco Danesin, Piero Alfonsi, Loriano Meggiato, Denise Muraro, Roberta Loto, Ornella Francou et autres.

    Le musée Ken Damy organise au Brescia la Biennale Internationale de la Photographie-Brescia « Entre peinture et photographie « de 2 heures au 24 septembre 2010-07-15

    http://www.rencontres-arles.com _ Tél. 04 90 96 76 06 _ info@rencontres-arles.com

    Arles juillet 2010 GROUPE SINESTETICO (Albertin) Sassu Scordo,
    __________________________________________________________________________________
    Les Rencontres Arles Photographie
    Arles (Francia) dal 3 luglio al 19 settembre 2010

    Anche quest’anno siamo presenti accreditati stampa nella Città di Arles , per il Festival Internazionale della Fotografia, Les Rencontres Arles Photographie 2010 , inviati press per Literary.

    Principale interesse è la fotografia digitale o analogica, o con differenti mezzi di espressione . Quest’anno in particolare l’evento fa l’occhiolino anche alle arti visive , quindi , performance , pittura , musica , installazioni con più mezzi , e molti video , oltre alla maggior presenza di opere fotografiche . Di quest’ultimo il mezzo più frequente per rappresentare le opere è sicuramente la fotocamera digitale o analogica , la polaroid , la carta, ma anche alluminio, cartone, forex, legno , plexiglass , metalli , ecc, diverse le dimensioni e tecniche tra tante anche il « collage », ma anche proiezioni video , sia pubbliche che in luoghi privati, ambientate con musica di sottofondo. Oppure ritocchi in photoshop, trasformando un lavoro di fotografia in un’opera multidisciplinaria. Ma la cosa più interessante è la varietà delle tematiche, abbordate da tanto diverse ottiche di nazionalità, possono trovarsi: Scene di vita urbana, sempre nell’urbanistica architetture di diversi luoghi del pianeta, la moda, i ritratti, i paesaggi, la vita di gruppo sociale, scene di vita privata, paesaggi di luce intensa , l’omosessualità, la prostituzione, la tossicodipendenza, la guerra , la musica , la povertà nei sobborghi di grandi metropoli , lo sport, la vita , scene di vita nei paesi africani e nei paesi asiatici , l’inquinamento, la politica, per menzionare alcuni, sono parte dei temi favoriti della fotografia contemporanea che oggigiorno circola nel mercato dell’arte della fotografia , tra questi la fraternità, l’uguaglianza , libertà , ritratti , elaborazioni artistiche di immagini , sembrano siano i temi preferiti dai fotografi. A volte ci sembra d’essere in visita ad una Biennale Veneziana , con proposte nei padiglioni o a spazi simile all’Arsenale , come i grandi spazi del Parc des Ateliers (vecchi depositi di treni dall’architettura industriale dei primi novecento) , oppure come negli storici palazzi del centro di Arles , o nelle chiese e nelle cattedrali sconsacrate di stile gotico o medievali . (Sappiamo bene che Arles è stata fondata dai romani con una splendida arena e altri grandi monumenti romani.)

    Nella chiesa gotica di Sainte-Anne , si poteva visitare una grande mostra del novantenne artista argentino Leon Ferrari ( , leone d’oro alla 52 biennale di Venezia 2007 ) , oltre alle numerose opere inedite e alle fotografie , anche suoi oggetti ironici , esposto il suo famoso cristo crocefisso sopra l’aereo da bombardamento americano , presentato alla stessa biennale veneziana del 2007.

    Mentre la retrospettiva del padre di Leon Ferrari , (pittore di origini italiane) Augusto Ferrari (1871-1970) , presentava le sue vecchie fotografie ottocentesche dei suoi modelli e modelle che usava per comporre scene di ogni genere per suoi quadri , che lui dipingeva magistralmente.

    Interessante la foto installazione della fotografa francese Annette Messager nella chiesa (medievale) Eglise des Freres Precheurs , la quale artista usava oggetti installativi quali vestiti , materassi , intersecati a sue foto .

    Nello spazio Martin du Mejan , due belle mostre , una retrospettiva di Mario Giacomelli (nato e morto a Senigallia a 78 anni) di professione tipografo , ma la sua notorietà è stata quella di fotografo . Nello stesso spazio (sopra) una mostra dell’artista Peter Klasen , pittore-fotografo , con opere pittoriche stile pop di grandi dimensioni e fotografie delle sue opere sempre a grandi dimensioni in alta definizione.

    Interessante la mostra “ Polaroid Empiril ! ” nelle vicinanze dello spazio Vang Gogh , tra questi con particolare interesse il francese Nicola Delogne , Andy Warhol , Oliviero Toscani , Franco Fontana , Schifano , ecc

    Interessanti le mostre agli spazi des Ateliers del fotografo canadese Michel Campeau , splendide le sue grandi foto , le sue casuali immagini modificate negli spazi da lui fotografate , o composizioni con oggetti fotografate un pò ovunque , (l’artista era fisicamente presente , molto gentile e disponibile a spiegazioni e a farsi ritrarre ) . Belle foto di Ernest Haas, Michael Ackerman , Marcos Lopez argentino (foto sirenetto) , di Sylvia Balhause (installazione fucile bersaglio) , o dell’installazione a pavimento della fotografa Marlo Pasqual di (N.Y.) presentava un ritratto femminile trapassato da parte a parte da un neon.

    Interessanti alcuni video proposti nella manifestazione , alcuni proponevano sequenze di foto , altri veri e propri filmati di azioni , performances , storie varie , e video-corti. Da citare alcuni autori interessanti come Haas Ernest , Erik Kassel , ottimo video sui tiri al poligono di Christian Marclay , con elaborazioni di spari e di immagini da filmati vari con armi , evidenziandone la simultaneità dei quattro videoproiettori e i rumori. Altri video di buon interesse da autori quali : l’israeliano Gilar Ratman,(vive a New York), il quale presentava un video di una performance con alcune persone nude che infilavano la testa in una sua grande foto di paesaggio , si vedevano le teste nel davanti , poi la foto girava e mostrava al retro le chiappe dei modelli . Il video di otto minuti del belga Dominique Besson , il video dei ritratti dell’argentina Sebastian Mauri , o quello dell’americano Marclay Christian che legava dietro il suo furgoncino con una lunga corda la sua chitarra Fender , collegata all’amplificatore , veniva trascinata ovunque , per strade sterrate o asfaltate , per campi , sul deserto , simultaneamente registrava il video di questo trascinamento , registrandone anche il suono provocato dai magneti della chitarra con il casuale contatto al suolo , fino alla distruzione della chitarra (molto bello !)

    Ancora altri buoni video dall’artista fotografo iraniano/olandese Paolo Wood , Brasiliano Marco Godinho , il cubano Francis Alys , l’americano Peter Hutton con tre video , l’inglese Luke Fowler video di 44 minuti presso l’hotel Cloitre, altro ottimo video è dell’americano Leigh Ledare sull’erotismo , sulle sofferenze , sul pianto della disperazione e sul dolore .

    Molti anche i video e foto presenti nel padiglione “Promenade Rock” dedicato ai musicisti , da Mick Jagger , ai Rolling Stones , ai gruppi rock degli anni sessanta settanta , o da personaggi gravitanti nel sistema musicale di quei anni , artisti e fotografi del calibro di Andy Warhol , Robert Mapplethorpe , Jamie Reid , Jean Pigozzi , Billy Name ,Dan Graham , ecc.

    Particolarmente curiose e interessanti le foto dei fotografi Brian Monaco & William Nathan , così pure Keiki Fahara (ritratti) , Xavier Lucchesi ( due grandi foto fatte ai raggi X ) , Jean Pigozzi , Kasuo Sinohara , di “Iridimensionevisione dove si doveva usare degli occhiali speciali per visionare in tridimensionale , tutte le immagini erano scelte e direzionate con un mouse dallo spettatore stesso. Particolare attenzione le foto del fotografo italiano Luca Zanier , che esponeva a Le Magasin de Jouets in Arles  » Meetings # 1  » fino al 15 agosto.

    Nei giorni tra il 3 e il 12 luglio si susseguono , convegni , letture di porfogli , seminari , conferenze , dibattiti , stages , premi , con artisti , fotografi , critici , giornalisti ecc , tra le molteplici manifestazioni la “ Nuit de la Roquette” con ben 32 proiezioni in tutta Arles ( gallerie , piazzette , rioni , scuole , cinema , ecc sino alle prime ore dell’alba coinvolgendo tutto e tutti .

    Al Parc des Ateliers , un padiglione era dedicato all’editoria e alle Gallerie , per l’Italia erano presenti le Gallerie Steidl Brancolini Grimaldi di Roma/Firenze , e la Galleria Carla Sozzoni di Milano , Forma Gallery Milano , Magazine + wave Photogallery , Zoom .

    Nella Galerie Photos Guillosson Thomas 1 Rue Vauban (centro storico in Arles) è in esposizione fino a settembre anche un’opera del Gruppo Sinestetico ( foto su tessuto 60 x 90)

    Tra i collaterali , la Ecole Nationale Superieure de la Photographie , in oltre come da consuetudine , era presente il Museo Ken Damy di Brescia presso l’Hotel Forum in centro Arles , con opere fotografiche di Giacomelli , Rafael Navarro , William Ropp , e ovviamente Ken Damy.

    Ken Damy è pure l’organizzatore da anni della bella “ festa degli italiani “ , che si svolge nella piscina dell’hotel Forum , con piatti di pasta italiana e rigorosamente vino italiano del bresciano.

    Numerosa era la presenza del Fotoclub Padova in visita alla manifestazione fotografica , con oltre 15 fotografi dell’associazione , molto presenti e ben indirizzati dal suo presidente Mario dal Molin , alcuni di questi già frequentatori di Arles da parecchi anni come Gianluca Scordo , Francesco Danesin , Piero Alfonsi, Loriano Meggiato , Denis Muraro , Roberta Lotto , Ornella Francou , e altri.

    Il museo Ken Damy organizza a Brescia la Biennale Internazionale della Fotografia –Brescia “Tra pittura e fotografia “ dal 2 al 24 settembre 2010-07-15

    http://www.rencontres-arles.com _ Tél. 04 90 96 76 06 _ info@rencontres-arles.com

    Arles luglio 2010 GRUPPO SINESTETICO (Albertin , Sassu , Scordo)

  2. C’est pas génial les traductions automatiques ?! lol

  3. bonjour
    visiteur assidu des rencontres depuis plusieurs années, je cherche à retrouver des émotions vécues à travers les programmations des années 2009, 10, 11, 12, mais impossible d’en retrouver une claire présentant les expositions lieux par lieux, ou artistes par artistes ! dommage !
    à bientôt
    cordialement , Hervé Lesieur

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*