Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Un compact 28 mm pour la poche du photographe

ricoh

La quête du Graal du compact pour photographe continue, avec ses mirages, effets d’annonces, nouveautés séduisantes mais qui ne sont pas encore tout à fait ça…

Comme c’est bientôt Noël, un petit tour d’horizon de là où on en est — je vous invite à le compléter dans les commentaires si vous avez l’expérience d’un des appareils cités, ou d’un autre qui m’aurait échappé.

Les critères

Premier critère : il tient dans la poche. Ok, entre une poche de jean et une poche de Barbour il y a un monde, et ces dames vont plutôt viser le sac à main. Disons que le Leica, bien que compact à sa manière n’est pas un appareil de poche, bien qu’on puisse le glisser dans le Barbour.

Second a priori personnel : le 28mm est incontournable. C’est contestable, je sais, et vous pouvez ouvrir le cartierbressonesque débat sur le 35mm roi, pour moi c’est 28 ou rien. Cela met hors-jeu par exemple le Canon Powershot G9 (35-210mm), par ailleurs plein de qualités (et qui demande une grande poche).

Pour plus de clarté, découpons par famille. Je donne pour chacun les notes tirées du guide d’achat 2008 de Réponses Photo, et vous invite à vous y référer pour un verdict complet, le détail des mesures (réactivité, performances optiques), notes détaillées (fabrication / prise en main, qualité des images / visée / objectif / fonctionnalités / qualité-prix), et une synthèse sur les 38 compacts retenus pour cette édition. Les prix sont indicatifs, ils bougent beaucoup !

Les « budget serré »

Le photographe qui a déjà beaucoup dépensé pour son matos classique pourra aller du côté des compacts les plus économiques :

Fuji Finepix F480

fuji

Le plus abordable (170 €) avec une qualité honorable pour le prix, léger et peu encombrant mais très plastique, mais sans possibilité de décrocher du mode auto ou des programmes résultats.

[28-112 mm – f:2,7-5,4] Note RP 2008 : 80/100

Voir Fuji F480 sur Pixmania | Amazon | Fnac |

Nikon Coolpix P50

p50

Il a de sérieux atouts pour convaincre les photographes : un viseur optique (qui devient introuvable parmi les compacts), un mode manuel (mais pas d’histogramme), la fonction D-Lighting pour gérer le contraste. Mais cela reste un compact d’entrée de gamme (220 €) avec les limites classiques de la catégorie.

[28-102 mm – f:2,8-5,6] Note RP 2008 : 84/100

Voir le Coolpix P50 sur Pixmania | Amazon | Fnac |

Olympus FE-290

olympus

Sa bonne construction lui donne un avantage dans cette catégorie, et le photographe sera intéressé par l’affichage du couple vitesse-diaphragme, sans pouvoir pour autant décrocher du mode programme.

[28-112 mm – f:2,7-5,4] Note RP 2008 : 79/100

Voir l’Olympus FE-290 sur Pixmania | Amazon | Fnac |

 

Les milieu de gamme

Samsung L74W

samsung

Unique grand angle chez Samsung, il est comme toute la gamme de la marque assez original. Orientation voyageur : base de données touristiques embarquées (sans doute plus gadget qu’utile, mais du coup on se demande pourquoi les modes d’emploi ne sont pas consultables directement sur les appareils), bloc chargeur ultra compact. Mais pas d’autre élément distinctif orienté « photographe ». (300 €)

[28-100 mm – f:2,8-5,8] Note RP 2008 : 82/100

Voir Samsung L74W sur Pixmania | Amazon | Fnac |

Panasonic Lumix FX100, FX55 et FX 33

fx55

Panasonic est un adepte des compacts qui démarrent à 28mm, et la marque est donc naturellement la plus présente dans cette sélection. J’aime bien leur design, axé sur la simplicité et l’élégance, et ils sont bien construits.

Le FX33 et FX55 sont en fait le même appareil, la différence étant un écran géant pour le FX55. De très bons compacts, bien équilibrés, mais toujours dans une optique « tout auto ». Zoom stabilisé. (autour de 300 €)

[28-100 mm – f:2,8-5,6] Note RP n°187 : 86/100 TOP ACHAT

fx100

Le FX100 est dans la même veine, mais propose 12 millions de pixels (en général 7 ou 8 MP pour les autres compacts présentés ici). Renaud Marot, grand manitou des compacts à RP a pour une fois été convaincu par cette inflation de pixels, qui autorise des recadrages sérieux. Bonne endurance. (370 €)

[28-100 mm – f:2,8-5,6] Note RP 2008 : 85/100 TOP ACHAT

Voir Panasonic sur Pixmania | Amazon | Fnac (FX-33 offre adhérents) | Fnac (FX-55) | Fnac (FX-100) |

Canon Ixus 860 IS

ixus

Seule incursion de Canon dans les grand-angles, l’Ixus 860 a pour lui la réactivité, critère important bien que l’ensemble de la famille des compacts ait fait de gros progrès sur ce détail. Pour le reste pas de gros atout par rapport à ses concurrents, et je trouve personnellement son design « savonnette » décevant par rapport à d’autres Ixus mieux réussis et sa prise en main glissante.

[28-105 mm – f:2,8-5,8] Note RP 2008 : 81/100

Voir l’Ixus 860 IS sur Amazon | Fnac |

Les super-zoom

Panasonic Lumix TZ3 et Ricoh Caplio R7

Deux compacts haut de gamme qui se distinguent par leurs performances, et en premier lieu par leur zoom : 28-200 pour le Caplio et 28-280 pour le Lumix. Il est vrai que les zooms des compacts s’arrêtant autour de 100-110 mm permettent de faire du portrait rapproché, mais guère plus. Avantage donc à ces deux produits, présentés qui plus est avec de bonnes optiques, très homogènes. Les fonctions sont plus sophistiquées que dans les modèles plus bas dans la gamme, mais on reste sur des principes de tout auto + programmes résultats. Le TZ3 était cet été le compact le plus vendu, ce qui permet à Panasonic d’affirmer que c’est « le compact préféré des français ». Ricoh est moins largement distribué que les autres marques, mais mérite l’effort de le dénicher. Ces deux appareils sont les mieux classés du guide d’achat 2008 de Réponses Photo. (300 – 350€)

ricoh

Ricoh Caplio R7 [28-200 mm – f:3,3-5,2] Note RP 2008 : 87/100

tz3

Lumix TZ3 [28-280 mm – f:3,3-4,9] Note RP 2008 : 86/100

Voir le Lumix TZ3 sur Pixmania | Amazon | Fnac |

 

Les débrayables

Panasonic Lumix LX2 et Leica D-Lux 3

leica

lx2

On entre là dans une famille qui a été clairement pensée comme des « compacts pour photographes » : possibilité de contrôle entièrement manuel (y compris la mise au point), programmes priorité vitesse ou temps de pose, prise de vue en format RAW (encore bien lente à l’enregistrement).

J’utilise quotidiennement un LX2, et je suis le plus souvent sur le mode priorité ouverture, enregistrement RAW (+ JPG automatique), en choisissant manuellement la sensibilité. De temps en temps, je débraye en mise au point manuelle, surtout quand je veux varier l’exposition d’une scène. On règle rapidement la puissance du flash. J’utilise aussi le mode P tout auto de temps à autre quand je n’ai pas envie de me casser la tête et que les photos sont plus utilitaires qu’artistiques. Et je fais quelques incursions dans les modes programme de temps à autres, pour des JPG plus touristiques. La versatilité de cette famille d’appareils s’avère donc pour moi vraiment utile, et pas simplement séduisante en théorie. Autre atout du LX2 (et du D-Lux3) : son format de base est le 16:9, et cela se combine magnifiquement avec l’usage du 28mm. Un curseur sur l’objectif permet de passer rapidement en 3:2 ou 4:3.

Le Leica D-Lux 3 est le même appareil que le Panasonic LX2, avec une pastille rouge très élégante et parait-il quelques modifications internes aboutissant à un rendu d’images légèrement différent.

Ces deux appareils ont échappé au guide d’achat 2008 de Réponses Photo car ils étaient déjà présents l’an dernier, et qu’après 18 mois on peut les considérer en fin de vie. Mais ils sont toujours disponibles et leur(s) remplaçant(s) n’a pas été annoncé. On trouve le LX2 autour de 350 / 400 € (100 de moins que quand je l’ai acheté !), et le Leica…

[28-112 mm – f:2,8-4,9] TOP-ACHAT 2007

Voir le Lumix LX2 chez Pixmania |

Ricoh Caplio GX100

gx100

Ricoh a toujours eu un faible pour les compacts pour photographes, avec en particulier son GR1 argentique 28mm qui en a ravi (et continue) plus d’un. Il a donc créé la déclinaison GR Digital, bientôt remplacé par le GR Digital II (voir plus loin). Le GX100 est en quelque sorte la version zoom du GRD, démarrant même au 24 mm. Rapide et sérieusement bâti, c’est un produit séduisant, mais un peu juste en lumière limitée. Ses atouts : format RAW, stabilisateur, piles AAA possibles, bel écran.

Notons aussi le Caplio GX8, intéressant pour des utilisations spécifiques, en particulier macro, grace à une gamme d’accessoires importante. Mais il est déjà ancien (printemps 2005).
[24-72 mm – f:2,5-4,4] Note RP 2008 : 81/100

Voir les Ricoh sur Pixmania |

Ricoh GR Digital et GR Digital II

gr2

Le principe du GR Digital est simple : focale fixe 28mm, qualité optique, conçu pour un contrôle maximum de la part du photographe, dans un package très compact. Une des originalités des GRD est le viseur oculaire externe.

Le GRD a été lancé en octobre 2005, et deux ans plus tard — l’annonce date d’il y a quelques jours – la V2 du GR Digital est annoncée.

Il passe à 10 millions de pixels (toujours sur un capteur de 1/1,75 pouces), avec des ouvertures de f:2,4 à f:11. Les améliorations annoncées portent bien entendu sur le gain en qualité aux hautes sensibilités. Un des points faibles de la version précédente était sa lenteur de l’enregistrement des fichiers RAW, elle a été accélérée (3,8 secondes contre 11) et on peut maintenant continuer de photographier pendant l’enregistrement de la photo précédente. Le contrôle de la profondeur de champ est possible dans la barre de mise au point.

Voir le GR Digital II sur le site de Ricoh

Sigma DP1

sigma

On pourrait le surnommer l’Arlésienne, mais pas en référence aux rencontres de la photographie…

Si vous avez raté le début :

Sigma a annoncé il y a déjà 1 an le DP1, un compact 28mm avec un capteur de la taille de ceux qui équipent les reflex — tous les compacts actuels utilisent des capteurs beaucoup plus petits. Mais rien n’est venu.

Au moment où Ricoh annonce la deuxième mouture de son GRD2, qui est le sur le même créneau du « compact focale fixe grand angle pour photographe », l’honorable Kazuto Yamaki, Chief Operating Officer de Sigma Corporation, se fend de ce communiqué :

Dear Valued Customers,

Over one year has passed since we announced the DP1 and showed the first concept prototype at photokina 2006. At the following PMA in March, 2007, we showed some redesigned engineering samples of the DP1. Since then, we have not made any announcements on the DP1. I apologize for this lack of information, and I would like to give you an update on the development status of the DP1 now.

After PMA, we reached the pre-beta product development stage early in the summer. During this pre-beta work, we tried to optimize the image quality, but we found it was difficult to achieve image quality as good as in our other SD cameras. The images looked okay, but they clearly did not have the special image qualities that we see in our SD cameras: delicate, refined and 3-dimensional images rendered in fine detail. After a careful evaluation, we found that the image processing pipeline we had developed for the DP1 was not ideal for achieving the best image quality as it was intended for the faster image processing speed, and we needed to make major revisions to it. At that time we had a choice between compromising image quality and moving forward or taking a different path. After long and sometimes intense discussions, we finally decided to change the entire image processing pipeline.

When we decided to change the entire image processing pipeline, we also decided to return to the simple and original product concept of « a camera with the best still image quality in a compact body » and dedicate all of our DP1 development resources to that concept. Because of this change, we had to change some of the specifications that we had announced. (An official announcement with the final specifications will be made at the appropriate time.) However, as far as I can judge from what I see in the current version of the DP1, I am convinced that the camera is moving in the right direction now.

I would like to inform our community of loyal and prospective users that we have now started the next major phase leading towards production. At the beginning of November, we began alpha testing of what we feel will be the final design. Unless we encounter serious unforeseen problems, we now think that the following development steps will progress well.

We are very aware of the many discussions in the Internet about the length of time we are spending on the development of the DP1. We have also read about the disappointment of many prospective users who wanted this camera very soon after the announcement. Although we know that many people would like to know when the DP1 will be available for sale, we honestly cannot say at the moment. Much will depend on how smoothly the next development steps go. Also, we feel that it is much more important to get it right than release it early.

We have also noted the many different ways people want to be able to use the DP1. This is heartening. However, we hope that prospective users look carefully at the finished product in light of how they intend to use it. Like our previous digital cameras, this will be a tool for photographers who value excellent image quality above all else – this time in a smaller package. It will also be a good camera for people who would like to see this quality in their own results. And, finally, we are also sure that creative users will find many uses for the DP1 that we have not even thought of.

Again, I deeply apologize for the length of the time you have been holding out for the DP1 and appreciate your patience very much. I know it is difficult for some of you to wait a little more time, but we’re working very hard to deliver a camera that we think will be worth the wait.

Thank you very much.

Je résume pour les non anglophones :

  • il y a un an qu’on vous fait baver
  • on vous a laissé dans le noir pendant que vous mariniez
  • on pensait être les plus forts en mettant un capteur de reflex dans un compact
  • on s’est précipité pour l’annoncer
  • mais en fait ça marchait pas
  • on a tout repris à zéro
  • maintenant on pense que ça va peut-être marcher

Il y en a qui se sont fait hara-kiri pour moins que ça.

le site du DP1

sigma x3

conclusion

  1. Les 28mm sont plutôt rares, seuls Panasonic et Ricoh en proposent systématiquement.
  2. Il y a des solutions en entrée de gamme.
  3. Les deux solutions « superzoom » tiennent les deux premières places du guide d’achat Réponses Photo 2008.
  4. Quand on combine 28mm et contrôle manuel, le choix se restreint considérablement.
  5. Il faut peser le pour et le contre du 28 mm fixe ou du zoom. Photographiquement, le fixe 28 mm correspond à un niveau d’exigence supérieur, mais le zoom est utile dans la fonction bloc-note qu’un tel appareil tient souvent.
  6. Dommage que le Canon G9 commence à 35 mm.
  7. Je suis très content de mon Lumix LX2…

à vous la parole…

Des commentaires sur cette sélection ? Utilisez-vous un compact de poche ? En êtes-vous satisfait ? Quel seraient les caractéristiques de votre compact idéal ? C’est à vous de jouer dans les commentaires…

31 Comments

  1. je possède le GR1 D depuis 1 an et j’en suis très satisfait.
    Compacité, pas de gadget inutile, résolution, qualité optique exellentes(très bon 28mm) et très bonne réactivité (mise en marche,déclenchement, etc..sauf le Raw c’est vrai)
    Le fait qu’il ne dispose pas de viseur ne me gène pas vraiment car l’écran de visualisation est grand.
    le viseur additionnel est très cher et inutile.

    sachant qu’aucun compact de cette catégorie n’est bon au dessus de 400 ISO, mais je pense que c’est lié à la taille du capteur, je me limite à 200 ISO et quand le peux 64 ISO (c’est un des rares à le proposer)

    sachant que le compact idéal peut exister mais à quel prix !
    le Gr1 D n’est pas donné tout de même
    J’ai cadré l’utilisation de ce numérique.
    Au delà, je sors l’argentique 24X36,
    et pour mes sujets personnels, je sors le moyen format.
    Je fais en sorte que tout ce petit monde cohabite dans ses attributions.

    En semaine Le GR1D ne me quitte jamais. Le week end, il accompagne l’argentique et il me sers de super bloc notes

  2. D-Lux 3 en complément « poche » d’un EOS 5D.
    Qualité d’image et ergonomie excellentes.
    visée délicate en plein soleil.
    Fichiers RAW plus lourds que ceux du 5D !
    Excellente alternative quand on est habitué à un bon reflex et qu’on veut pouvoir faire des photos à toute occasion mais qu’on a pas toujours la possibilité d’avoir 6kgs de matos avec soi. Eu la chance de trouver le Leica en occasion avec 100 vues au compteur pour moins cher que le Panasonic neuf, et c’est de plus un bel objet…

  3. Dommage que tu aies fixé un minimum à 35mm, ça élimine (quasiment) tous les canon.
    J’utilise un Canon PowerShot A610 depuis 2 ans et il commence à être un bien rincé et à avoir une mise au point de plus en plus aléatoire après plusieurs dizaines de milliers de photos.

    Ce que j’apprécie :
    – Le plus sur cet appareil, c’est l’écran orientable – je ne pense pas pouvoir m’en passer, tellement c’est pratique, discret pour le cadrage, ça permet plein d’expérimentation…
    – L’interface de la chose est tout de même bien pensée et permet de changer assez rapidement ses paramètres, même si ça reste un compact.
    – L’objectif qui ouvre à f:2.8 au « grand angle » (35mm…), très utile si comme moi, on a tendance à aimer les ambiances à faible luminosité.
    – le mode personnalisé qui permet de retrouver facilement ses réglages dans des conditions hors normes.
    – Et les modes priorité Ouverture / Vitesse ainsi que le mode manuel qui permet tout de même d’avoir la main sur les réglages.
    – la réactivité qui me répond largement à mes besoins.

    Points négatifs:
    – le buit: Les iso commencent à 50 et dès le 100 isos, ça commence à devenir bien bruité. Le 200 iso, c’est pour les cas extrême. Le 400 iso, c’est vraiment pour dire que l’on a fait des photos – c’est inexploitables…
    – la distortion de l’objectif (notamment au « grand » angle) qui est monstrueux dès qu’il y a un peu d’architecture…
    – le grand angle qui commence au 35mm et qui fait que l’on se cogne dans les murs dans les photos en intérieur.
    – les 4 piles AA qui rendent l’appareil lourd.

    Je songe à changer mon appareil mais j’hésite…
    Si je prends le grand frère du mien le Canon A650 IS, c’est quasiment le prix d’un G9 (du RAW mais plus d’écran mobile…) ou d’un reflex EOS Rebel (400D en France?)
    Et je n’ai pas trop regardé les autres marques
    J’attends de lire l’inventaire de RP !

  4. Pourquoi toujours oreinter les Potographes vers des sites comme Pix… ou FN.. ???
    ALORS qu’il existe encore des Boutiques PRO avec du STOCK et avec des atouts et des services qu’internet n’aura jamais.

    Nous vendons du LEICA du RICOH … depuis pas mal de temps et je suis d’accord avec vos analyses ( la plupart du temps ).
    Nous en plus, nous sommes passionés par l’image.

    Sinon continuez ainsi !!! je vous « suis » depuis lontemps et j’apprécie ces échanges.

    Amicalement.
    MM

  5. Vous avez raison. Le conseil d’un détaillant compétent et passionné est précieux. Et la différence de prix (qui tend à se minimiser, voire à disparaître) est justifiée par la forte diminution du risque de se tromper dans son investissement, de manipuler le matériel, etc. Je ne peux donc qu’encourager les lecteurs à faire cette démarche.

    Dans le contexte d’un blog, le lecteur cherche à aller d’un clic vers des sites où il peut avoir une notion de prix, un peu plus d’infos de base… et les liens vers ces adresses « attrape-tout » sont faciles à mettre en place.

    Il y a sans doute quelque chose à trouver pour mieux valoriser les boutiques sur le net… à suivre.

  6. Intéressant sujet, et même question, que l’apport restant au commerce de proximité ? Internet permet l’accès rapide à toute l’info voulue, des détails, des échanges, des avis, … Parce que je fais l’effort de me renseigner, que je suis peut-être un peu « averti », le vendeur ne m’est plus d’aucune utilité. En revanche, à prix égal (et sous réserve que je puisse le savoir sans forcément me déplacer chez lui), le commerce de proximité conserve un réel avantage s’il a du stock : l’acquisition immédiate.

    Mon intervention est sans polémique. C’est parce que je me pose vraiment la question, et que j’ai vu des vendeurs bien en peine sur cette question récemment… 🙂

  7. j’ai récemment acheté lors d’un voyage à new york un pana TZ3 ; certaines des images sont bluffantes mais pour d’autres, l’appareil est à la peine (nuit, mouvements en low light; zoom maxi et flou de bougé ou de MaP etc…) ; je pense qu’il va falloir que je me penche sur les EXIFS pour déterminer quele est l’effet des modes pré-règlés (pas de mode manuel) ; rien l’instant en haut ISO rien ne vaut mon FUJI F11 (6.3 Mp) ; le principal problème est que les capteurs n’augmentent pas en taille mais les Mp oui ; le marketing des marques a bien réussi de ce point là (voyez la première question qu’on vous pose lorsque vous arborez votre APN : combien de Mpixels ?)

  8. La recherche du compact ideal reste une recherche de grande haleine, et pourtant, en combinant la plupart des solutions actuelles, on pourrait s’en rapprocher rapidement :

    – un capteur fuji qui arrive a monter en sensibilité
    – un boitier serieux et solide tel le G9
    – un ecran superbe pour le GX100
    – le retour d’un ecran orientable comme sur les entrée de gamme Canon
    – un focale commencant au 24 pour le GX100
    – du RAW (panasonic et Ricoh)
    – le D-lightning de Nikon
    – un mode 1/1
    – du NB a la sauce GRD
    – arreter la courses au pixelles qui ne sert a rien tant que la taille du capteur n’aura pas evolué…

    Si un des acteurs pouvait revoir sa planche a dessin d’une maniere global, il pourrait nous pondre un beau compact/bloc note digne de ce nom.

    Allez, bientot Noel…2008, on peut rever 😉

    Pour ma part, j’ai un Ricoh GX100 qui me suit partout, mais bon nombre de limitations le rend des fois agacant, l’enregistrmeent du Raw encore un peu lent, pas de salut au dessus du 200iso…et je suis genereux, une construction un peu fragile… mais a coté de ces petits tracas, il produit de bien belles images et c’est bien cela qui est l’essentiel 😉

  9. Mon Nikon me vas très bien
    tant mieux pour ceux qui ont du fric à gogo pour les nouveaux appareils
    plus besoin dans ce cas du père noël.

  10. Très intéressante cette petite synthèse sur les compacts 28mm.… et justement, je souhaiterai connaître vos avis sur l’achat d’un nouveau compact doté d’un 28mm…

    Je possédais un Ricoh GR depuis quelques temps…appareil qui correspondait vraiment à ma demande…entièrement débrayable, 28mm et tout le toutim…( j’imagine que n’ai pas besoin de vous le décrire, vous le connaissez certainement mieux que moi)…et l’ai vendu en apprenant la sortie du Ricoh GR 2…

    En lisant ce blog, je m’interroge sur le choix d’un nouveau compact… Un Leica D-Lux 3, le Ricoh Caplio GX100, ou le nouveau ricoh GR 2… quel serait votre choix ? Merci pour tous vos avis !

  11. Dans cette atmostphère bons achats à tous.

  12. Le compact abouti existe mais il est hors de prix. Le Leica M8 est raisonnablement inabordable et le prix de sa pastille rouge frontale pour un capteur qui réduit d’un tiers la focale de ses objectifs de légende est un sacrifice bien regrettable.

    On peut douter que dans l’immédiat, les grandes marques nippones mettent sur le marché le vrai compact, compagnon du photographe de tous les jours.

    Imaginez un Canon G9 avec un zoom de 24 à 70 mm (par référence au 24×36) et un viseur optique digne de ce nom. Il serait cher et ferait concurrence aux réflex d’entrée de gamme.

    Ce n’est pas encore l’heure.

    Dommage car il aurait mes faveurs.

    Un D 300 de chez Nikon ou un 40D de chez Canon sont beaux mais intransportables quand on veut vivre au quotidien avec son appareil photo.

    Il n’y a donc pas à se prendre trop la tête s’il s’agit d’acheter un compact présent sur le marché Ricoh ou Panasonic avec l’équivalent d’un 28 mn. Ils sont tous corrects. Ma préférence irait toutefois pour un appareil offrant un format de fichier Raw.

    Dans l’attente d’un vrai compact bien sur.

  13. Bonne synthèse, Patrice.

    La différence avec la même question en argentique est que là où on a au final le même support film 24×36, on a en numérique deux tailles de capteur très différentes. En argentique, la seule variable est donc la qualité de l’optique. En numérique, on ajoute la taille des pixels. D’où la quête du Graal de Sigma.

    Question taille, le M8 est pour moi hors jeu car ne tient pas dans une poche, bien qu’étant plus agile que les gros reflex. La taille limite est sans doute le G9 en effet.

  14. Merci beaucoup, je viens d’acquérir le Lumix LX2 et même si on est loin de la qualité d’un 5D, le plaisir de déclencher à la va-vite et d’être pris pour un touriste me font redécouvrir la prise de vue spontanée !
    Vivement un Canon G10 avec un 24 mm 🙂

  15. Bonjour et merci pour cette synthese! Une question toutefois, interessée par un Lumix LX2, je me demandais si lorsque l’on sort du format 16/9, la focale restait un 28mm car il me semble qu’en passant en 4/3, l’image affichée a son champ reduit… Je me trompe? Ce serait alors l’idéal comme appareil!! 28mm plus mode manuel!

  16. La focale ne reste pas à proprement parler du 28mm car tout simplement l’image est rognée sur les côtés pour se caler au format 2/3, et idem pour le format 4/3.

    Mais j’ai été séduit par ce format 16/9 qui est très agréable à utiliser, au point de recadrer certaines de mes photos faites avec mon reflex. En particulier avec une photo grand angle, cela colle bien.

  17. Merci pour cette reponse ultra rapide! c’est bien ca donc en 4/3, ce n’est plus un 28mm… Dommage car meme si j’apprecie le format 16/9 je ne veux pas l’utiliser de facon systematique par contre le grand angle oui…

  18. Bonjour,
    je cherche où acheter un GX100…plutôt chez un petit commerçant passionné et pas avare de conseils
    (région de Pau)

  19. bonjour,

    J’ai un reflex argentique, mais j’ai succombé au compact pour le numérique. Objectif l’voir souvent avec soit et pour les treks plus faciles.

    Mon Canon ixus 750 vient de me lache : j hésite entre le LX2 et le canon G9

  20. En terme de robustesse, si c’est pour les treks, je donnerais l’avantage au G9. Par contre, il faut une poche plus grande.

  21. Bonjour,
    Je viens de  » bosser  » deux mois avec le Ricoh Caplio R7 (je suis reporter télé et me sers de cet appareil comme carnet de voyage) ; un compromis extraordinaire.
    Un soir l’objectif se bloque ! Je l’ai acheté au Japon, pas de garantie internationale. Je remue, les grands magazins, les petits magazins, les réparateurs chinois, les adresses internet… Pas de solution plus intéressantes que d’en acheter un autre. Rage ! Entre temps je comprends que Ricoh est plus fragile que Panasonic et que le SAV en Allemagne est plus long voir plus compliqué. Alors j’envisage le Lumix TZ3, d’autant que le 28-280mm me séduit. Mais le Ricoh je le connais ! Pas le TZ3. Dans la notation que vous communiquez, le Ricoh est un point au-dessus, pour quelles raisons ? Sauriez-vous m’aider à me décider ?
    Merci.
    Bien à Vous
    JM

  22. A ce niveau, ce sont deux appareils qui intrinsèquement se valent, et la différence de 1 point joue à la marge — pour aller plus loin, il faut lire l’intégralité du test de chaque appareil.

    Je vous recommande d’attendre si vous le pouvez l’arrivée des nouveaux produits présentés à la Photokina : TZ-4 et TZ-5 venant remplacer le TZ-3 (ce qui veut aussi dire des promos sur les fins de stock du TZ-3). Voir aussi le FX-35 qui commence à 25mm, un super-grand angle.

  23. Bonjour,

    Je possède un Ricoh R30, acheté après un comparatif de Que Choisir pour sa rapidité de prise de vues.
    Pouvez-vous me dire si le R7 est aussi rapide?
    Merci.
    Brigitte.

  24. Tous les compacts ont fait d’énormes progrès en rapidité de déclenchement. Ce critère de choix n’est donc plus aussi crucial qu’il y a quelques années. Il y a cependant quelques mauvais élèves et quelques premiers de la classe, sachant que Ricoh est en général bien placé.

    Pour tous les détails des tests, reportez-vous à leur lecture dans Réponses Photo, il serait réducteur de vous recommander un achat sur un seul critère tel que celui-ci.

    Autre chose à garder à l’esprit : si vous recherchez la rapidité de déclenchement, allez voir du côté des reflex. Avec eux, la photo se prend quand vous appuyez sur le bouton 😉

  25. Merci Philippe,

    J’ai lu tous les détails des tests, je possède aussi un Reflex mais ce qui m’intéresse c’est l’appareil au fond de mon sac qui va réagir rapidement et ne pas prendre la très jolie photo des enfants qui sont déjà partis, comme les coolpix…C’est donc pour moi LE critère qui m’a déjà fait changer d’appareil pour un Ricoh et donc je voudrais savoir si le R7 est aussi rapide que son ancêtre. 🙂

  26. Olympus sort un nouveau « Baby » reflex avec son objectif « pancake » equivalent 50 f2.8
    http://www.lemondedelaphoto.com/Nouveau-reflex-chez-Olympus,1067.html

    A mon avis c’est vers là qu’il faut se tourner plutot qu’un compact qui n’arrivera jamais…
    En tout cas avec un autre pancake équivalent 28 (ou 24 soyons fou) j’achete de suite!

  27. Plus compact que les autres reflex certes, mais il ne tient pas dans la poche…

  28. j’ai eu un Dlux 3 pendant un an, superbe objet, excellentes photos, j’ai choisi le LX2 et à perfs égales je m’étais décidé pour un petit plaisir en m’offrant mon premier Leica, bref, j’en étais super content.

    mais très vite j’ai pesté sur la lenteur du shoot, et le manque d’ergonomie du boitier.

    on me l’a volé juste la veille de la sortie du GRDII, j’ai passé des heures à faire les forums, les tests, les reviews etc… à me faire flickr de long en large pour voir ce que donnent les clichés du GRDII

    et là je viens de commander un Ricoh GR Digital (premier modèle) avec le dernier firmware, car après l’avoir eu en main (j’en ai eu beaucoup en main) j’ai craqué.

    pour 249 euros neuf avec une SD d’1 Go je pense que c’est une excellente affaire, pour moi qui suis essentiellement noir & blanc en portrait social.

    et le GRD est super rapide, en plus d’être de loin celui qui tient le mieux en main.

    c’est un vrai gun de cowboy !

    pas assez de différence entre de le 1 et le 2 pour justifier 500 euros de compact.

    Le sigma DP1 est sur le papier très décevant

    et le reste est hors compétition.

  29. Bonjour, j’ai du mal à comprendre l’intérêt de modes S-A-M sur un compact numérique. La « miette de silicium » ((c) L. Katz je crois) qui les équipe ne pourra de toute façon jamais donner un flou d’arrière-plan digne de ce nom à plus de 20 cm du sujet. Un contrôle de la vitesse d’obturation me parait déjà plus intéressant, pour figer une action ou pour un flou volontaire (bien que le « risque » de flou de bougé semble repoussé très très loin par les dernières générations de stabilisateurs).

  30. Je suis toujours en mode A sur mon Lumix. D’une part ça ma donne le sentiment d’exercer un poil de contrôle sur la bête (réassurance largement psychologique). Ensuite ces infos diaph / vitesse sont affichées donc on sait ce qui se passe et on peut jouer avec la sensibilité, donc un peu plus de maîtrise.

    Le contrôle de la vitesse d’obturation atteint vite ses limites. Le problème est que ces foutus compacts ont une zone de diaphs super limitée : on fait quoi avec un f:2,8 4,5 ou f:2,8 5,6 !? Si je veux du flou de bougé par beau temps, impossible de descendre en vitesse lente si on ne peut pas fermer au-delà de f:5,6 ! Quand j’ai fait mon animation d’atelier sur mouvement et couleur, je m’étais dit que les stagiaires pouvaient s’en tirer s’ils avaient un compact S-A-M, mais en pratique le seul moyen d’avoir du flou est de bouger l’appareil en débranchant le stabilisateur !

  31. Hello, cette précision est pas forcémentu tile 😉 : qui devient introuvable parmi les compacts … en to_t cas, très bon billetv! @+

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*