Laure Albin Guillot

 

La série des censures absurdes de Facebook continue avec la suspension hier pour 24h du compte du musée du Jeu de Paume. Raison : la publication de cette scandaleuse photo, prise dans les années 40, de Laure Albin-Guillot à l’occasion de l’exposition qui vient de s’ouvrir.

Le Jeu de Paume commente : “Nous avions déjà commis d’autres infractions par le passé, en publiant des nus de Willy Ronis et de Manuel Álvarez Bravo. Au prochain avertissement de Facebook, notre compte risque d’être définitivement désactivé. Aussi nous ne publierons plus de nus, même si nous pensons que leur valeur artistique est grande et que ces photographies, en rien pornographiques, respectent “le droit de publier des contenus de nature personnelle”.

Voici donc un musée national contraint à l’autocensure pour pouvoir communiquer avec son public via le réseau social dominant. Je me demande si le Ministère de la Culture et celui de l’Economie Numérique ont une position sur le sujet ? Facebook a de facto une position dominante dans les réseaux sociaux, or l’abus de position dominante est un délit qui s’applique dans un contexte économique, pourquoi pas dans un contexte culturel ?

MAJ 6/3/13 17h00

Une réaction du Jeu de Paume…

jeu_de_paume-2