Le parti pris esthétique de Lightroom a pris tout le monde par surprise en adoptant des fonds gris et noirs afin de mettre viseullement en avant l’image plutôt que l’interface. Cette option a été reprise par nombre de logiciels qui ont suivi, et c’est vraiment la tendance du moment.

Bien entendu, on peut ne pas apprécier cette ambiance néo-gothique caverneuse, et il est possible de la modifier plus à son goût, sans pouvoir pour autant changer sa philosphie.

Ca se passe dans les préférences, à l’onglet interface.

Il est possible d’y modifier le fond de la partie centrale, du blanc au noir en passant par divers tons de gris, avec rayures optionnelles, et d’augmenter (un peu) la taille des caractères des panneaux. Ceux-ci resteront d’un gris léger un peu plus difficile à lire que s’ils étaient blancs.

Ce fond de panneau sera visible dans les modules Développement, Diaporama et Impression.

On peut aussi choisir ses culs-de-lampe (nommés “marques de fin de panneaux” par Adobe, ce qui est quand même moins joli). Quelques ornements de remplacement sont à votre disposition sur photofloue dans les pages Lightroom.

Un autre élément du menu permettant la personnalisation est “configuration de la plaque d’identité”, où vous pouvez choisir les typos du panneau supérieur, ainsi que remplacer le logo Lightroom par le votre — texte ou image (57 pixels de hauteur maxi). Seule possibilité de mettre un grain de fantaisie dans cet amalgame de boites, boutons et curseurs…

Post Scriptum

Bien d’accord avec le commentaire de SirDeck plus bas : pourquoi Lightroom ne bénéficie-t-il pas du même choix que Bridge ?

Voilà l’interface par défaut de Bridge, proche de celle de Lightroom :

Le menu préférences permet un réglage de la tonalité du fond de l’image et des panneaux latéraux :

On peut donc moduler son espace de travail selon ses préférences, du noir absolu au blanc total, en passant par un gris neutre :