A la suite de commentaires sur un article précédent à propos du traitement par Lightroom des tons chauds dans les fichiers raw, je me suis livré à un test comparatif entre les mêmes fichiers convertis avec LR et avec Bibble Lite, un développeur de fichiers Raw (“dérawtiseur”).

Des discussions sérieuses sont engagées dans blogs et forums (voir une bonne synthèse, des réactions et des photos témoins sur www.photo.be) disent en substance : avec Lightroom, on n’arrive pas à bien développer les Raw comportant des tons chauds, les images obtenues ont une dominante jaune. Par contre, avec les autres logiciels (Capture, Bibble…), les photos sont beaucoup plus chaudes.

Pour en avoir le cœur net, test comparatif et images :

Procédure de test

J’ai ouvert les mêmes fichiers .nef (le Raw de la maison Nikon) dans Lightroom et Bibble Lite, avec les réglages par défaut. J’ai enregistré (exporté) le résultat en jpg, et j’ai comparé.

Voici les photos test, choisies pour leur tonalité chaude. Le passage au web a un peu atténué les dominantes, les différences entre originaux sont plus marquées.

(cliquez sur les photos pour les agrandir — les couleurs sont plus fidèles sur les images agrandies. une fois la première photo ouverte, vous pouvez naviguer en cliquant à gauche et à droite de la photo)

Photo 1 :

1lr

1bb

Photo 2 :

2lr

2bb

– photos 1 et 2 (mer et falaises en fin de journée) : rendu plus flatteur (+ chaud, + rouge) chez Bibble

Photo 3 :

3lr

3bb

– photo 3 : coucher de soleil : mieux chez LR où le soleil est une orange que Bibble où le soleil est tomate

Photo 4 :

4lr

4bb

– photo 4 : maison en pierre éclairée par soleil couchant : mieux chez LR, forte dominante magenta chez Bibble

Photo 6 :

5lr

5bb

– photo 5 : gros plan de fougère fanée en début de journée : plus flatteur chez Bibble, mais plus subtil chez LR

Photo 7 :

6lr

6bb

6lr+noir

– photo 6 : branchages au coucher de soleil : LR affiche un histogramme qui ne va pas jusqu’au noir, contrairement à Bibble. Une fois les noirs montés dans LR (photo du bas), diagnostic idem photo 5

Photo 7 :

7lr

7bb

– photo 7 : bateau échoué, lumière après coucher de soleil très douce : Bibble plus (trop) saturé et noir, LR donne une interprétation plus naturelle

Conclusion arithmétique : match nul.

Conclusion photographique
:

  • Les photos pour lesquelles Bibble était meilleur n’étaient pas dramatiques dans LR. Bibble au contraire “abime” deux images (bateau et maison).
  • Là où l’on pourrait reprocher à LR sa dominante jaune, on pourrait reprocher à Bibble sa dominante magenta.
  • Le parti pris de LR semble être plus neutre, alors que Bibble favorise un développement plus flatteur (idem minilabs).

Ce qui me parait important, c’est que les raw (en tous cas ceux-là) développés dans LR donnent plus de latitude de travail que ceux de Bibble : c’est toujours plus facile de monter les densités que de les descendre.

Je continue donc d’utiliser Camera Raw, qui présente par ailleurs l’avantage d’être intégré aux logiciels de traitement que j’utilise le plus souvent (Lightroom, Photoshop).