Peu de temps après la sortie de sa version 2, Aperture est mis à jour dans une v 2.1 qui met effectivement en place ce qui était annoncé : les plug-ins.

Aperture est donc maintenant ouvert à des modules externes de traitement d’images qui visent à porter le logiciel sur le terrain de Photoshop — au moins dans ce qui concerne les retouches classiques d’images. L’objectif avoué d’Apple est que le photographe “ne quitte jamais Aperture” pour son flux de traitement.

Le premier plug-in intégré symptomatique est un “dodge and burn”, pour éclaircir ou foncer certains points précis de l’image. Les grands spécialistes éditeurs de plugins promettent des produits très prochainement : nik software, noise ninja, digital film tools, tiffen…

Pour plus d’infos un article très complet sur le sujet chez Rob Galbraith (en anglais).