RP181

Le nouveau Réponses Photo est en kiosque et dans les boites aux lettres !

Numéro 181, il marque l’anniversaire des 15 ans du magazine depuis le numéro 1, paru en mars 1992 (daté avril, nous n’avons pas échappé à cette drôle d’habitude de la presse magazine). Cet anniversaire est célébré dans ce numéro par un voyage à travers le temps sous le prisme du matériel photo que nous avons vu défiler ces 15 dernières années. Dans le premier numéro, Pentax lançait ce qui devait s’avérer son dernier reflex “pro”, le Z1, et Konica dévoilait un appareil télémétrique très sexy : l’Hexar. Depuis, ça n’arrête pas. A noter au passage, une couve dont je me rappelle très bien car elle était plutôt gonflée pour l’époque : “La photo numérique : pourquoi vous y viendrez” — c’était en 1994, et le premier appareil numérique grand public était alors l’Apple Quicktake (480 x 640 pixels, mémoire interne non extensible de 1 Mo).

Une des caractéristiques de Réponses Photo est que les individus qui écrivent (ou même mettent en pages) le magazine sont des photographes. C’était un critère essentiel quand j’ai formé l’équipe initiale pour lancer RP : je voulais un magazine de photographes, plutôt qu’un magazine de techniciens (cela n’est pas incompatible, voir Philippe Bachelier, Maxime Champion ou Claude Tauleigne qui sont des as dans leur domaine, c’est plus une question d’état d’esprit). Dans ce numéro, pour la première fois, les membres de l’équipe se présentent vraiment dans leur identité de photographe, au-delà des images occasionnellement utilisées dans les articles pour illustrer une démonstration ou tester du matériel. Nous avons pris le risque d’être perçus comme nombrilistes —à vous de nous dire si la démarche était pertinente !

Dernier clin d’œil anniversaire : quelques-uns des courriers reçus à l’occasion de ces 15 ans et, en particulier, un aperçu de vos témoignages, chers lecteurs de photofloue.net.

Sinon, dans ce numéro, toutes les rubriques habituelles, avec une actu matos assez importante (la PMA américaine est l’occasion de nombreuses annonces), en particulier le NIkon D40x et le Canon EOS-1D Mark III, deux nouveaux réflex 10MP que tout oppose. Egalement le test du Fuji S5 Pro, nouvelle mouture de cet appareil original, dérivé du Nikon D200, qui propose la meilleure dynamique des appareils numérique (= encaisse des écarts importants entre les hautes et basses lumières, c’est à dire dans une scène contrastée ne bouche pas dans les noirs et ne brule pas les blancs). Et 7 longues focales pour le Leica M8.

Côté porfolio, ne ratez pas les photos primées par le World Press, comme d’habitude assez étonnantes. Côté saga, voici l’histoire de Victor Hasselblad, l’homme de l’appareil qui a marché sur la lune et  photographié Jane Birkin nue.