Pour une fois qu’on a un peu de neige à Paris, plus moyen d’aller photographier dans les parc publics.

Les jardins «non clos», sans grilles et accessibles toute l’année, sont traités en premier lieu pour que les usagers puissent s’y déplacer sans risque. Puis un certain nombre de jardins prioritaires sont traités par les jardiniers afin d’être réouverts au plus tôt. Les autres jardins ne sont traités et ouverts qu’ensuite.

Le promeneur aura certainement remarqué que le sol n’est pas de la couleur habituelle, et que la dernière fois qu’il y avait de la poudre blanche par terre, il n’était pas impossible que le sol soit glissant (conseil également valable pour les toilettes des boites de nuit). Ce principe de précaution “surtout zéro risque” se justifie dans des cas à haut danger, mais franchement 5cm de neige ! C’est nos amis québecois qui doivent rigoler.

On en est réduit à photographier à travers les grilles…