Il est sorti il y a quelques jours, voici le nouveau hors-série Réponses Photo. Au rythme trimestriel, ce hors-série, orchestré par Jean-Christophe Béchet privilégie les portfolios, la réflexion sur la photographie aujourd’hui, et les enquêtes.

Le thème de ce numéro est “Le reportage autrement”.
Au sommaire :

En couverture : Robert Frank ; “Les Américains” 50 ans après. Si vous ne connaissez pas ce photographe, ou ce livre qui compte comme un des plus importants (certains diraient “le plus important”) de l’histoire de la photographie, il faut absolument le découvrir.

Les portfolios :

  • Richard Pak : USA 2003-2008, la poursuite du bonheur
  • Stéphane Duroy : United Kingdom, années 1971/2002
  • François Gilson : Burkina Faso, scarificat
  • Nicolas Pascarel : Cambodge, Vietnam : diptyques
  • Christian Cravo : Brésil – Inde, rites et gestes

Les enquêtes :

  • Faire soi-même son livre photo (que je co-signe avec JCB et où sont présentés les 3 gagants du concours e-center)
  • Le point sur les labos pros
  • Les rendez-vous photo de l’été

Le reportage photo est donc le fil rouge de ce numéro. Je laisse la parole à Jean-Christophe avec cet extrait de son édito (N.B. si vous aimez son bloc-notes dans Réponses Photo, ne ratez pas ses 4 pages d’édito)

A l’heure de Photoshop, le rôle du reportage ne doit-il pas être redéfini ? Le reporter “engagé” sera celui qui montre le monde “réel” non tel qu’il est, mais tel qu’il le voit. Il peut le faire de façon froide et revendiquer une forme d’objectivité (école documentaire “allemande”). Il peut, au contraire, adopter le choix de la subjectivité, du flou, du mélange entre vie privée et tépoignage extérieur (école “Frankienne”).
Dans les deux cas, nous sommes face à des reporters “auteurs”, disns le mot, des “artistes”, travaillant davantage pour les livres, les expos, les bourses, les mécènes, les associations, que pour la presse. Cette dernière se contentera de plus en plus d’images appliquées, illustratives, bradées, capturées dans les supermarchés du Web. L’âge d’or du reportage “engagé” dans la presse ne reviendra pas.”