Le débat sur “quel est le meilleur compact du photographe” (vous savez, celui que tout bon photographe a dans sa poche quand il n’est pas reflex en bandoulière) risque bien de se transformer en “pour ou contre la photo avec smartphone”. Débarquent en cette fin de printemps une nouvelle génération de smartphones qui brandissent leurs performances photographiques, et qui vont faire que l’iPhone se sentira moins seul chez les adeptes de la photographie mobile.

Les principaux joueurs :

  • HTC One : 8 MP, obj équivalent 28mm f:2,0
  • Samsung Galaxy SIII : 8 MP (même capteur Sony que l’iPhone)
  • Panasonic Eluga : 8 MP
  • et le très attendu (au tournant) Nokia PureShot : capteur de 41 MP pour former une image de 5 (ou 8 ?) MP, optique Zeiss f:2,8

Je teste depuis quelques jours le HTC One X, et les fabricants d’appareils classiques feraient bien de faire de même car tout d’un coup leurs interfaces sont sacrément ringardisées. L’accès aux contrôles est immédiat et simplissime, l’appareil très réactif, et la taille de l’écran rend la prise de vue et la navigation très confortable. Deuxième atout : la postproduction se fait naturellement dans la même interface — et le même appareil (capture d’écran ci-dessus). Il va être de plus en plus naturel de retoucher les photos immédiatement après la prise de vues, et je pense que les appareils classiques devront suivre — mais cela suppose des écrans de plus grande taille et une ergonomie loin du standard actuel plein de boutons.

Reste à voir la qualité d’images… le test est en cours. A suivre !

En attendant, voici le spot de lancement du HTC One, un contexte de démo bien trouvé et spectaculaire.