olympus-ep1

En contrepoint de mon article de poids sur le D700, voici qu’Olympus annonce un appareil qui, sur le papier, coche de nombreuses cases aptes à séduire le photographe en quête d’un appareil à la fois léger et qualitatif.

Le E-P1 reprend l’appellation de “Pen”, un appareil légendaire, très compact, demi-format 24×36, qui fut le compagnon de voyage de nombreux photographes des sixties. La filiation est justifiée : ses 335 grammes (boitier nu) tiennent dans la main, mais il embarque un capteur de reflex (4:3, 17,3 x 13 mm). Qualifié au rayon marketing de “ni un compact, ni un reflex”, il est en fait à la fois un compact et un reflex. Deux objectifs sont proposés : un zoom 14-42 mm (= 28-84mm) f:3,5-5,6 et un “pancake” (“plat comme une crèpe”) 17mm f:2,8, soit un équivalent 34mm.

olympus-pen-blanc

Outre le fait d’être séduisant techniquement, son look est très sexy, en particulier dans sa version claire. Reste à juger les images, mais je me laisserais volontiers tenter malgré le format 4:3 dont je ne suis pas fan.

olympus-pen-ee

l’ancêtre Olympus Pen, modèle EE, une des variantes de cette riche série

toutes les caractéristiques sur le site d’Olympus