adams

Dixit Ansel Adams, qu’on ne peut soupçonner de manquer de respect à la photographie argentique :

“Ce qui m’enthousiasme, c’est que dans quelques petites années, nous aurons un moyen d’expression entièrement neuf : l’image électronique. J’ai vu ce que peut arriver à un tirage reproduit par un scanner laser, comment il peut être enrichi, alors que ce n’est juste le commencement (de cette technique). J’ai également vu de magnifiques images électroniques prises directement (…). Je sais que le potentiel est là, et que ce sera fantastique. Dans ce sens, les négatifs de (mes) photographies* seront comme des œuvres d’un ancien compositeur qui seront réinterprétées grâce à un nouveau moyen. Et je trouve que c’est merveilleux.”

* Les négatifs d’Ansel Adams ont été légués au Tucson Center for Photography (Université d’Arizona), avec liberté aux étudiants et chercheurs de les retirer à leur manière.

En v.o. pour mémoire :

“The thing that excites me is that within not too many years we’ll have an entirely new medium of expression — the electronic image. So I’ve Seen what can happen to a print reproduced by the laser scanner and how that is enhanced, and that’s just the beginning. I’ve seen also magnificent electronic images direct (not pictures of pictures). I know the potentials are there. I know it’s going to be wonderful. In that sense, the negatives for these photographs (donated to the Tucson Center for Photography) will be reinterpreted through a fresh medium. And I think that is marvelous.”

Tiré d’un documentaire produit par la BBC (date inconnue). Ansel Adams est mort en 1984.

Illustration : photo d’Ansel Adams dans le domaine public.