Marie et Serge s’interrogent sur le bruit produit avec un régale à 1600 ISO du Nikon D70, dans les photos du Cabaret Nono. Je réponds ici plutôt que dans les commentaires, ce qui me permet de publier des images.

Autre question stupide ( chic je me retrouve moins seul!!) à 1600 asa je trouve que le D70 grimpe déjà fort en ” bruit ” utilisez-vous l’option réducteur de bruit du boitier dés la prise de vues, ou reduisez-vous le bruit au post -traitement ??
Oui, il y a du bruit à 1600 ISO, et ça monte beaucoup par rapport à 800 ISO. Mais je trouve que cela reste très acceptable, si la photo est correctement exposée, ou en tous cas pas sous-exposée. SI on doit l’éclaircir après la prise de vue, le grain monte très fort.

utilisez-vous l’option réducteur de bruit du boitier dés la prise de vues, ou reduisez-vous le bruit au post -traitement ??

C’est forcément après la prise de vue, car je suis en RAW /NEF, et que je traite mon image avec Bridge / Photoshop, qui ne conserve pas trace des préréglages Nikon, contrairement à Nikon Capture.
Voici quelques images, à taille réelle des pixels.

Le premier est le fichier RAW ouvert avec les réglages par défaut dans l’onglet “Détail” : la netteté est à 25, le lissage de la luminance 0, la réduction du bruit de la couleur à 25. Le résultat est correct, mais le grain assez visible car amplifié par la netteté (c’est toujours une partie de cache cache entre les deux et, à ces sensibilités, un compromis comme on peut le voir dans l’image finale).

1
1b

Par principe, je mets toujours la netteté à 0, sachant que j’interviendrai toujours sur la netteté après coup, et qu’il vauit mieux garder ça pour la fin. Exception : si je sais que je ne retoucherai pas l’image, je règle la netteté, et l’enregistrement en jpg me donne une image satisfaisante.

Si on met tous les curseurs à zéro, on a une image plus douce, mais on voit bien le bruit de la couleur.

2
2b

Mon réglage est finalement netteté 0, luminance 40, réduction du bruit de la couleur 30. Le lissage de la luminance est peut-être un peu fort. On remarque que la saturation baisse par rapport au réglage précédent, ce qui est plutôt une bonne chose.

3
3b

Ensuite, l’image ouverte dans Photoshop, je fais mes réglages de contraste (principalement avec la courbe) pour faire ressortir le visage blanc, et monter les couleurs. J’ajoute de la netteté, et du coup je fais monter le grain. Mais cela reste à un niveau très raisonnable d’une part parce qu’à l’impression les grains sont un peu écrasés, et qu’on ne regarde pas le tirage le nez dessus. Ce niveau de grain est sans problème pour un tirage A4.

4

Voilà une longue réponse à la question… Je ne garantie pas d’avoir suivi exactement ces réglages au moment où j’ai tiré la photo, mais c’est l’idée générale. Je pense que dans ces cas de haute sensibilité, il est préférable de travailler en RAW plutôt qu’en JPG (si on est un peu perfectionniste), et de veiller à ne pas cumuler les phases d’accentuation. En effet, l’appareil va lors de la prise de vue en JPG appliquer un traitement qui peut avoir pour effet de renforcer l’effet de bruit, mieux contrôlé de visu en post-traitement.