Hipstamatic mode d’emploi

En mise à jour permanente : comment vous reconnaître dans les options d’Hipstamatic, l’app vedette de l’iPhonographie.

Pack de base

Film Kodot XGrizzled : bordure blanche hachée, pas d’effet
Film Ina’s 1969 : bordure à matière, écrue, coins ronds, style Polaroid, pas d’effet
Film Blanko : bordure blanche fine, pas d’effet
Film Claunch 72 Monochrome : noir et blanc dominante chaude (nouveau dans la mise à jour début 2010)
Objectif John S : couleurs saturées, dominante magenta au centre, bleu au bord, fort vignettage
Objectif Jimmy : couleurs saturées, tons chauds
Objectif Kaimal Mark II : franche dominante rouge sur couleurs un peu désaturées

Histapaks (Packs optionnels)

Shibuza

Film Float : dominante jaune / vert, bords noir sales, taches
Objectif Roboto Glitter : reflets de lumières parasite
Flash violet
Verdict : l’effet plaque de verre de la bordure est intéressante et justifie l’achat, l’objectif sans grand intérêt est à réserver aux soirées disco. ***

Williamsburg

Film Pistil : bordure noire avec inscription, façon moyen format, pas d’effet
Objectif Helga Viking : couleurs façon traitement croisé, fuites de lumière
Flash 3 couleurs
Verdict : la bordure noire peut être utile, l’objectif est passe partout, mais finalement le trait de lumière parasite s’avère à l’usage souvent gênant alors qu’on se serait contenté de la mutation des couleurs, je ne suis pas grand utilisateur du flash mais ce pack permet de varier les genres. **

Camden

Film Alfred Infrared : dominante magenta, tons clairs brulés, bordure blanche
Film BlacKeys SuperGrain : noir et blanc, très fort contraste, gros grain, bordure noire
Verdict : le film noir et blanc est très efficace pour une ambiance films noirs, mais n’est pas génial en impression papier, le film infrarouge est à expérimenter en combinaison avec les divers objectifs pour des résulats ****

The Portland

Film BlacKeys B+W : noir et blanc, bord blanc, inscription mois – année sur le bord (désactivable dans les préférences)
Film Claunch 72 Monochrome : noir et blanc tons chauds, bord noir
Objectif Lucifer VI : couleurs très chaudes
Verdict : un bon pack, Clauch parfait pour les portraits ****

The Mission

Film Ina’s 1935 : bordure blanche légèrement floue, pas d’effet
Objectif Bettie XL : surexposition, poussières et fuites de lumières
Skin : blanc
Verdict : pas convaincu par Bettie, la bordure douce a de l’intérêt mais ne justifie pas l’achat *

Soho

Film Cano Cafenol : virage sépia, mais toujours en couleur, bordure noire semi-transparente
Film Blanko Noir : bordure noire façon 6×6, pas d’effet
Objectif Chunky : tons chauds et fuites de lumières
Skin : Mr. Bling (or)
Verdict : je ne suis pas fan des fuites de lumière, dont on se lasse vite, Cafenol donne des couleurs un peu sales, pas fan non plus. Pas indispensable. *

Séries limitées

Dali Museum

Film DreamCanvas : bords façon aquarelle, texture toile
Objectif Salvador 84 : tons chauds, effets de miroirs aléatoires
Skin : Dali jaune
Verdict : on est plus dans les effets graphiques que photographiques, mais la combinaison film objectif en fait un pack très ludique. Le film donne une belle bordure façon gomme bichromatée qui fonctionne également avec les autres objectifs. ****

Levi’s Photo Workshop Holiday

Objectif Melodie : couleurs contrastées, dominante chaude
Skin : écossais
Verdict : un rendu tout terrain, cher pour juste ça, mais à l’usage pas mal en film passe partout, à combiner avec des films au rendu marqué **

NSW Always On FreePack (Nike)

Film AO DLX : noir & blanc contrasté
Film AO BW : noir & blanc granuleux et vignetté
Skin : Nike orange
Verdict : deux bonnes ressources pour les amateurs de n&b, contraste punchy pour le DLX, le BW est très marqué ***

SXSW

Objectif Tejas : couleurs fanées, dominante chaude, vignettage
Skin : Cowgirl jaune
Verdict : gratuit, mais disponible pendant une brève période seulement, juste un objectif, mais un des meilleurs ****

Bondi

Film Big Up : cadres façon papier collé, couleurs aléatoires (surtout du jaune et du rose)
Objectif Watts : couleur très saturée et fort contraste
Verdict : ça arrache ! ***

Les films : avec ou sans effet sur l’image

Les films qui n’ont d’effet que les bordures

Pistil : bordure noire avec inscription, façon moyen format
Kodot XGrizzled : bordure blanche hachée
Ina’s 1969 : bordure à matière, écrue, coins ronds
Ina’s 1935 : bordure blanche régulière
Blanko : bordure blanche fine
DreamCanvas (Dali) : bords façon aquarelle

Les films à effet

Float : dominante jaune / vert, bords noir sales, taches
Film Alfred Infrared : dominante magenta, tons clairs brulés, bordure blanche
Film DreamCanvas : bords façon aquarelle, texture toile
Film Cano Cafenol : virage sépia, mais toujours en couleur, bordure noire semi-transparente
Objectif Tejas : couleurs fanées, dominante chaude, vignettage

Les films noir & blanc

BlacKeys SuperGrain : noir et blanc, très fort contraste, gros grain, bordure noire
BlacKeys B+W : désaturé, quasi noir et blanc, bord blanc, inscription mois – année sur le bord
Film AO DLX : noir & blanc contrasté
Film AO BW : noir & blanc granuleux et vignetté
Claunch 72 Monochrome : noir et blanc dominante chaude

Galerie

Cliquez sur une image, puis faites défiler dans la fenêtre. La légende sous l’image indique la combinaison film / objectif. Il n’y a pas de test avec les flash, qui ne m’enthousiasment pas de toutes façons. Les films qui ne font que modifier les bordures ne sont pas répétés. Les plus récents sont encore absents, il faut que je reconstruise le studio !

213 réponses à Hipstamatic mode d’emploi