Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Daido Moriyama et William Klein

Daido Moriyama et William Klein se retrouvent dans une expo à la Tate Modern, jusqu’au 20 janvier. Cette expo parallèle a beaucoup de sens, Klein ayant beaucoup influencé toute cette génération de photographes japonais dont Moriyama est un des représentants les plus connus.

Moriyama est également exposé à Paris à la Polka Galerie, qui montre son travail de sérigraphie.

Et pour répondre à une question souvent posée, Moriyama utilise depuis longtemps un compact Ricoh GR1 avec de la Tri-X, et est maintenant passé au Ricoh GRD pour le numérique, ainsi que, semble-t-il, au Nikon s9100 pour son travail en couleur. Entre nous, j’ai également un Ricoh GR1 qui prend la poussière depuis l’arrivée du numérique, et c’est assez incroyable de ne pas pouvoir retrouver un compact aussi parfait dans le déferlement de modèles numériques…

4 Comments

  1. Sur http://t.co/0hwwJsWg : Daido Moriyama et William Klein http://t.co/rBZx6hgG

  2. Daido Moriyama et William Klein / A voir ! http://t.co/tpJsNTQB

  3. Certainement bien mieux que l’expo sans fil, sans cohésion de la BNF (100 chefs d’oeuvres de la photographie)

  4. J’ai moi-même un GR1s (en réparation actuellement, bonjour la facture, mais au moins, ça se répare ! ), j’ai encore des tri X, mais ça ne suffit pas pour « construire une œuvre » !
    😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*