Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

RiP | Comment Steve Jobs a changé la photographie


belle illustration trouvée sur telegraph.co.uk

Personne ne contestera que Steve Jobs a changé l’informatique, et certains argumenteront qu’il a changé le monde. Je pense qu’il a également changé la photographie — même si cela n’était pas délibéré.

Il était même carrément passé à côté avec l’appareil photo intégré aux premiers iPhone, carrément honteux par rapport à ce qui se faisait à l’époque chez Nokia et autres. Mais des éditeurs de logiciels se sont emparés de l’outil pour appliquer tout son génie à l’image. Et cela dans deux dimensions, illustrées par deux des apps les plus populaires sur iPhone (il y en a beaucoup d’autres mais celles-ci sont emblématiques).

Hipstamatic a utilisé la puissance de l’iPhone, et sa magnifique interface graphique, pour inventer un équivalent numérique aux appareils jouets. Certes plus chers que ces toy cameras en plastique, et aux effets certes plus artificiels, c’est une pratique décomplexée de la photographie qui s’est répandue comme une trainée de poudre. Une photographie désacralisée, décomplexée, ludique, créative souvent. Le traitement de l’image dans la machine de prise de vues, à la fois avant la photo et en post-production est née avec l’iPhone, et on va voir ces fonctionnalités de généraliser dans les appareils classiques — le nouveau Pentax Q en est l’illustration.

Instagram a tiré parti du terminal internet qu’est l’iPhone, facilitant la publication des photos, le partage d’images, les liens communautaires. La photographie prend une autre dimension temporelle, l’immédiateté. Cela ne veut pas dire qu’une photographie murement réfléchie ait perdu une quelconque valeur, mais une autre porte est ouverte. L’autre changement est le support : des photographies qui sont vues en premier lieu pour être visionnées sur écran. On peut en faire des tirages tout à fait corrects ou les voir dans la presse pour des reportages, mais l’écran est leur terrain de prédilection. Et enfin le partage. L’iPhone a accompagné l’essor des réseaux sociaux et le partage de photographie en est une composante essentielle.

Merci Steve et RiP

Deux occasions prochaines de parler photographie sur iPhone

J’en profite pour vous rappeler que j’animerai une session de questions / réponses autour de l’iPhonographie au salon de la Photo, sur le stand Réponses Photo (B34), dimanche 9 octobre de 15 à 16h.

D’autre part, le jeudi 27 octobre de 19h à 20h30 l’Apple Store Opéra à Paris organise un évènement iPhoneography, avec une poignée de iPhon(e)ographes. Une expo électronique sera présentée sur les écrans du magasin, tandis que le public pourra échanger avec les photographes lors d’un débat suivi de questions réponses. Seront exposés : Stéphane Mahé, Jean-Christophe Polgàr, Nadine Bénichou, ainsi que les animateurs de blogs consacré à ce mouvement : Julien Damoiseau (iphoneographie.fr), Yann (icommephoto.com), et moi-même (photofloue.net/iphonographie). Une soirée qui s’annonce conviviale et une occasion de se rencontrer au-delà des réseaux sociaux très utilisés par les iPhonographes. Nous avons justement une réunion aujourd’hui pour préparer l’évènement, nous aurons certainement la volonté d’y glisser un hommage à Steve Jobs.

4 Comments

  1. C’est clair que le mélange de l’accès à internet par tout de l’iPhone et les possibilités ouvertes par les applications ont créé une nouvelle façon de photographier.
    Je me tâte d’ailleurs à revendre mon matos numérique qui ne sert (malheureusement) plus qu’au photo de famille et d’avoir donc l’iPhone (et ses apps) pour le tout venant et un bon boitier argentique pour le reste…

    (Et Philippe, avec la nouvelle version d’Instagram tu peux choisir ton effet et ton tilt AVANT la prise de vue… ;))

  2. Mouai… pas encore convaincu de l’iphonographie. Si l’iphone a changé la photo dans son usage (toujours dans la poche, on ne rate plus aucun moment à immortaliser). Le coté créatif de la photo au smartphone est très vite limité par la faible qualité du résultat.

  3. Apple s’est quand même essayée au « vrai » appareil photo numérique. c’était des QuickTake, en 1994, dans les premiers temps de cette nouvelle techno…
    Mais à l’époque SJ n’était pas le patron.

  4. l’app Instagram est top pour iphone (et gratuite ), moi je l’utilise régulièrement

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*