Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Réponses Photo 235 : spécial Portrait

Le nouveau numéro de Réponses Photo (235) est un spécial portrait, avec une superbe couverture pas comme les autres. En effet, les étudiants de l’école Spéos ont planché et confraternellement concouru pour décrocher la couve de RP.

C’est un tandem, Johnny Santo Domingo et Edouard Nicollas, qui l’a emporté avec cette très belle image.

Avant de vous donner une idée du sommaire, quelques mots de l’édito de Sylvie Hugues pour vous donner la tonalité du numéro :

Difficile de traiter du portrait en général tant ce domaine recoupe des réalités très différentes. Du portrait d’identité au tirage d’art que l’on retrouve sur les cimaises des musées, le même mot regroupe des esthétiques et des pratiques souvent radicalement opposées. Avec parfois de belles surprises: ainsi j’ai redécouvert récemment les joies du Photomaton argentique noir & blanc (voir la bande ci-contre). Les images obtenues ressemblent à des épreuves issues de « procédés anciens »! Il est vrai que l’on peut désormais ranger le Photomaton argentique dans la catégorie des procédés anciens…

Toutefois, quelle que soit la technique, il faut bien avouer que notre jugement sur un portrait change du tout au tout selon que l’on soit l’auteur ou le modèle! De même, répondre à une demande ou réaliser un « travail personnel » implique aussi deux façons différentes d’envisager la photo de portrait. Professionnellement, ce genre photographique est l’un des rares qui per-mettent encore d’obtenir des commandes régulières. Que ce soit dans les domaines politiques, économiques ou culturels, les besoins sont importants. Philippe Matsas s’est spécialisé dans les portraits d’écrivains, Frédéric de Diesbach dans ceux d’artistes; nous avons rencontré ces deux professionnels et les avons suivis sur des prises de vue. Leurs expériences et leurs conseils sont deux précieux témoignages pour bien comprendre les réalités du métier de portraitiste.

L’autre axe choisi dans ce numéro « Spécial Portrait » est de mettre en avant certaines pratiques qui sortent de la contrainte de la commande. Parfois, au risque de l’incompréhension…

Dans cet esprit, rendre un hommage à l’œuvre de Diane Arbus s’imposait. Dans quelques semaines, le Jeu de Paume à Paris va proposer une grande rétrospective de cette mythique portraitiste. Pourquoi Diane Arbus est-elle aussi importante dans l’histoire de la photographie? Pourquoi est-il indispensable de connaître cette œuvre unique? C’est à ces questions que nous essayons de répondre. À l’évidence, Diane Arbus a inventé un style et inspiré énormément de photographes. Et ce n’est pas un hasard si l’un de nos « Nouveaux Regards » du mois est consacré à Patrick P. Martens, sa filiation avec l’œuvre d’Arbus étant évidente.

S’inspirer sans plagier, tel est le défi de tout portraitiste contemporain. Et, pour cela, il faut toujours avoir à l’esprit qu’une culture photographique s’appuie sur deux béquilles, la maîtrise technique, certes, mais aussi une bonne connaissance des grands artistes.

Au sommaire donc ! (cliquer pour agrandir)

Visite express du numéro :

Dans le dossier portrait, des portfolios de portraitistes non conventionnels

Et quelques conseils de pro à mettre en pratique

 

La rentrée est chargée en nouveaux appareils, et Réponses Photo vous met sur la piste de ce qu’il ne faudra pas manquer au Salon de la Photo (invitation gratuite avec le code PHF11).

Beaucoup de nouveautés en particulier chez Sony, avec l’Alpha 77 et ses 24 millions de pixels, mais aussi l’Alpha 65, qui font l’objet d’une prise en main dans ce numéro.

De nombreux autres tests comme toujours, mais à noter ces nouveaux produits de X-Rite pour gérer la couleur. Des innovations importantes pour gérer sans accroc la chaine colorimétrique.

En plus des nombreux tests d’objectifs (3 top macro Nikon et Sigma, 2 étonnants Samyang…), c’est le bon moment de se reposer la question qui alimentait des débats sans fins il y a quelques (dizaines d’) années : Focale Fixe ou Zoom ? Un avis objectif (!) de Claude Tauleigne, et subjectif de Jean-Christophe Béchet.

Puisqu’on revient aux fondamentaux, je vous ai concocté une série de Questions / Réponses sur le sujet des zizos, de la vitesse et de l’ouverture. Pour comprendre une bonne fois pour toutes, avec des termes aussi simples que possible. A lire quand même à tête reposée plutôt que dans le métro. (S’il y a encore des trucs pas clairs, vous pouvez utiliser l’espace commentaires de cet article, je ferai de mon mieux pour éclaircir les points encore obscurs)

Et toujours les rubriques habituelles ! C’est en regardant les photos des autres qu’on avance, souvent. Voici donc celles d’autres lecteurs…

Et celles des artistes exposés en ce moment

Bonne lecture !

8 Comments

  1. Très belle couverture.
    Ça change des numéros d’avant 2011 où on avait droit presque chaque mois à des portraits embaumés par Photoshop (pratique par ailleurs dénoncée dans les articles)
    Continuez !

  2. Oui très belle couverture ; et dans le même temps, je constate que cela doit être très difficile à réussir, car de toutes les photos ‘candidates’ à la couverture, je n’en ai guère vu qu’une ou deux avec lesquelles il soit possible d’hésiter !

  3. Bonjour,
    Dans le N°235 de Réponses Photo figure un article : »Focale fixe ou Zoom ».
    Pour conforter la démonstration page 116, 4 photos de portrait ont été choisies. Le problème est qu’il y a une erreur sur les gros plans à savoir que celle avec la légende focale fixe correspond à celle située en dessus prise avec le zoom et réciproquement.
    Comme quoi la différence n’est pas flagrante!
    Errare humanum est…

  4. Bonjour, est-ce que ce numéro est sorti ?
    Nouvel abonné je suis comme sœur Anne …

  5. Pour bsod : contactez le service après vente ; le délai est assez long et il est probable qu’il faudra encore passer par le kiosque à journaux pour celui-ci.

  6. Ok merci pour l’info Gérard !

  7. @christian B :
    vous auriez hésité avec quelles autres photos ?
    l’exercice demandé était très rude, et le niveau à atteindre, très élevé.

    je trouve que les photos de Madeleine Druce-Yenny Effendy, Jean-Paul Tari, et Leonardo Engel avaient un très bon potentiel.
    mais c’est difficile d’avoir un jugement définitif, au vu des petites vignettes…

    qu’en pensez-vous ?

  8. @ Vincent 3569 : les concurrentes valables auxquelles je pensais me paraissent être les photos de ankita chandra, nikita modi et Chesi Price (Jean paul Tarid : pas mal, mais sa conception du portrait est un peu large ..).
    A l’inverse, les modèles de Julie Badin, Kristoffer Drivdal ou Armando Borges sont assez inimaginables en couverture.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*