Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Et si les grandes photographies avaient été prises à l’iPhone ?

Ah que voilà une idée que j’aurais aimé avoir ! Le photographe Andrew Emond a eu l’inspiration géniale de revisiter les chefs d’œuvres de la photographie avec son iPhone, et plus précisément avec Instagram, une des apps photo les plus populaires avec Hipstamatic.

Il part du constat que Instagram a tendance à rendre les photos plus intéressantes qu’elles ne sont réellement, réveillant une certaine nostalgie et attisant la curiosité. Si les photos banales se transforment en œuvre d’art, que deviendraient des œuvres d’art revues par Instagram ?

C’est ainsi que la célèbre photographie de Diane Arbus – Child with Toy Hand Grenade in Central Park, New York City, USA (1962) est ci-dessus revue et corrigée.

Voilà ce que devient le tricycle de William Eggleston

Et les marines de Hiroshi Sugimoto

A suivre sur http://mastergram.tumblr.com/

Et sur le sujet de l’iPhonographie, le blog-notes de Jean-Christophe Béchet dans le nouveau numéro de Réponses Photo (n°235, daté octobre 2011).

One Comment

  1. Cet engouement pour des applications de ce type m’agace assez.

    Que ce soit sympathique à regarder, je l’admet.
    Mais ériger ce principe en oeuvre photographique me laisse dubitative…. où donc la patte du photographe intervient-elle là-dedans ? son idée ? son initiative ? ses recherches personnelles ? nulle part !
    Il s’agit là d’un automatisme décidé par un appareil… et une mode.
    C’est mon ressenti. Et j’aime à croire que cela ne durera que le temps d’une mode !
    Ici, les photos de base sont déjà de belles photos avec leur histoire… cela fausse un peu le jeu.
    Mais dans la majorité des cas, ces applications ne servent qu’à rendre étonnante une photo banale…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*