Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Blurb : les livres photo maintenant en français

Dans l’offre pléthorique de production de livres photo, le service en ligne Blurb est celui qui propose des produits les plus proches de ceux que l’on peut trouver en librairie. Jusqu’à présent réservés aux anglophones, Blurb vient d’ouvrir sa première langue étrangère et a choisi le français. « Par hommage au berceau de la photographie et en reconnaissance du dynamisme de sa communauté photographique » m’a affirmé sa créatrice Eileen Gittins.

Un livre chez Blurb peut se faire de plusieurs manières. Principalement via Booksmart, un logiciel (également en français maintenant) à télécharger sur son ordinateur. Un système de mise en page dans le navigateur sera disponible prochainement, comme pour la plupart des services d’impression à la demande, mais ils sont en général moins souples que les solutions logicielles. Si vous êtes  versés dans les outils graphiques, il est également possible de télécharger un pdf, des pré-maquettes pour InDesign sont téléchargeables sur le site.

Une fois le livre conçu et commandé pour son usage personnel, on peut décider de le rendre public, avec un dispositif efficace de boutique en ligne, où vous fixez le prix du livre et conservez l’intégralité de la différence avec le coût d’impression. Je suis en train de tester cela pour un article à venir dans Réponses Photo, mais sans en déflorer les conclusions j’avoue que je suis assez séduit. Et comme Blurb offre la possibilité d’inclure des « widgets » dans son blog, voici celui du premier livre testé…

Pour ceux qui font le déplacement à Arles cette semaine, Blurb aura un stand au « village » des exposants, vous pourrez juger de visu la qualité des produits et les différents papiers et reliures disponibles.
Blurb a une page sur Facebook, où je vous ai trouvé un code pour une remise de 20% valable jusqu’au 31 juillet (code coupon LIBERATION2 pour les commandes en euros, LIBERATION4 pour les dollars canadiens, LIBERATION pour les dollars US). Merci qui ?

26 Comments

  1. je suis moi meme utilisateur depuis quelques années, et malgré quelques lourdeurs liées au logiciel, je parviens à faire des livres photos avec une super qualité, qui changent des modèles que l’on voit ici.
    Les tailles et paramètrages spécifiques correspondant à mes besoins n’existaient pas dans les gammes proposées en France.
    De plus blurb offre la possibilité d’une boutique en ligne qui permet de réaliser quelques ventes et de se prendre pour un auteur à succés !!!

    pour les curieux, vous pouvez aller voir à http://www.blurb.com/user/store/tonik

    bons photobooks !

    JLC

  2. La question me trottait dans la tête depuis un moment, sans grande ambition au delà de regrouper quelques photos dans un livre plutôt que de commander des tirages individuels (ce que je ne fait quasiment jamais).

    Blurb a l’air d’être éprouvé et comme j’avais aussi la flemme de faire le tri entre les différents prestataires… je crois bien que je vais l’essayer… un jour. Je me suis déjà inscrit, je vais tester le logiciel et on verra . Quant à proposer des bouquins à la vente, ce n’est pas demain la veille :)))

    Merci pour l’info.

  3. Bonne nouvelle !

  4. J’ai téléchargé le logiciel et testé les mises en page : très rapide, pro et intuitif. J’ai déjà réalisé quelques livres avec d’autres fournisseurs (Matisséo, Extra Film, FreeDoc…)-toujours sur les bons conseils de Réponse Photo- mais Blurb me tente et sera sans doute ma prochaine expérience.
    J’espère juste trouver le code pour la réduction…
    Merci Philippe pour cette super info !

  5. ça c’est une super nouvelle! Je me suis lancée avec la version anglaise, le résultat est vraiment de qualité. En français, ce sera quand même plus simple.

  6. Jean Louis Conti, j’ai bien aimé ton livre sur Marcilly d’Azergues.

    Thierry

  7. Merci pour le code promo… Expérimenté depuis de nombreuses années après de nombreux tests chez d’autres imprimeurs, je suis très satisfait de la qualité des différentes productions que j’ai eu sous les doigts et les yeux.. Couleur ET Noir et Blanc, dernier point plutôt rare (trop souvent de virages colorés ailleurs)

  8. Bonjour à tous,

    Je me suis essayée à faire un livre photo avec Blurb à l’occasion du mariage de ma sœur. Je souhaiterais avoir quelques renseignements pratiques car le résultat ne m’a pas satisfaite sur les photos couleurs.
    En revanche, je suis très satisfaite du rendu sur le N&B, la qualité du livre est globalement bonne et la reliure soignée. L’interface est également très ergonomique et pratique. Les gabarits très « pros »

    J’aurai besoin de vos conseils éclairés car je souhaite retenter l’expérience et ne pas être déçue à l’ouverture du livre!!

    Qu’ai-je fait ?
    J’ai appliqué l’accentuation pour tirage papier en sortie LR lors de l’export => les rayures très fines du costume du marié ont pris un sacré coup et semblent hachurées.
    Cela ne m’a pas pas inquiétée, à l’écran, mais le résultat est déplorable au tirage.
    Doit-on ou pas appliquer l’accentuation en sortie et si oui, pour quel papier ?

    Autre erreur, je n’ai pas appliqué les profils ICC (mon écran est néanmoins calibré). Je traite les Raws en adobe RVB et je convertis les jpeg en sRVB, espace couleur attendu chez Blurb(cf. le dernier réponse photo en kiosque). Au final, le rendu était un peu fade et le rouge un peu désaturé (il me semble).

    Avez- vous tous utilisé le profil ICC mis à disposition ?

    A quoi faut il que je sois vigilante également?

    Merci
    PS: je mets le lien pour illustrer les rayures (http://fr.blurb.com/my/dashboard#share_book_poup_1480162)

  9. [voilà la bonne adresse pour le livre de Val B. :
    http://fr.blurb.com/books/1480015 ]

    D’après ce qu’on peut voir sur l’aperçu, c’est effectivement très violent !

    Il y a un effet de moiré sur le costume qui provient fort probablement de cette accentuation trop forte. Si vous l’aviez déjà repéré à l’écran, ça ne pouvait pas s’arranger dans le livre. Mais globalement, toutes les photos semblent un peu « bouffées », l’accentuation a aussi marqué l’ensemble des images.

    J’essaierais une nouvelle version sans utiliser du tout d’accentuation de sortie. Le réglage de netteté que vous avez dans Lightroom devrait suffire. Avez-vous bien vérifié la netteté des photos avec un affichage à 1:1 ? Peut-être est-ce déjà trop à ce stade-là. Un réglage courant de netteté est par exemple un gain de 70 pour un rayon de 0,8 (détail et masquage dépendent de la scène, mais il ne faut pas monter les détails pour des photos de mariage). Attention aussi si vous avez trop monté la clarté. Tous ces facteurs combinés peuvent démultiplier l’effet de netteté.

    Pour les couleurs, mon expérience pour tous les livres photos est qu’il faut monter un peu les noirs, et du coup l’ensemble des couleurs est un peu plus vigoureux. Vérifiez bien le rendu sur les exports sRVB, car la conversion Adobe RVB (ou le rendu LR) peut être assez différente dans les saturations de couleur.

    Et pour l’instant, je n’ai pas encore utilisé les profils ICC de Blurb, les résultats obtenus me convenant, je n’en ai pas senti le besoin — mais j’essaie la prochaine fois !

  10. Merci pour votre réponse hyper rapide!! Je prends bonne note des remarques pour améliorer le résultat (je dois avouer que je trouvais bizarre d’être la seule à ne pas être satisfaite et j’avais bien conscience de mon inexpérience dans le domaine de l’impression en général…)

    Je vérifierais ce soir les paramètres de netteté utilisé sur cette série de photos mais généralement, je n’y touche pas ou alors avec le paramètre prédéfini de Lr ‘netteté Portrait’.
    Concernant la clarté, pour les portraits, de mémoire, je suis à 35 combiné avec une vibrance de 15.
    Je vous ferais un retour, cela pouvant être utile à d’autres novices.

    Que signifie « toutes les photos semblent un peu « bouffées » » (je ne connais pas encore tout le vocabulaire argot-technique 🙁 ) ?

    Pourriez vous m’indiquer également quel papier vous avez utilisé pour vos livres, 2 qualités existant chez blurb…

    Je vous remercie de l’information concernant les profils ICC, il me plait d’envisager que je pourrais m’en passer…

    Je profite également de notre échange pour féliciter toute l’équipe pour la qualité éditoriale des magazines et du site, avec une mention spéciale pour les Hors séries.

  11. Merci !
    Par « bouffées », j’entendais granuleuses, comme si la netteté avait mangé les détails à force de les pousser. Il est possible que cela vienne en partie de l’aperçu créé par Blurb, mais je ne constate pas la même chose par exemple sur le mien
    http://fr.blurb.com/books/1258929

    Vous avez bien chargé la taille maxi des photos dans les reformater ?

  12. Oui, j’ai bien chargé la taille maxi des photos sans les reformater pour faire un 30*30 : http://fr.blurb.com/books/1480162 .
    Puis avec les mêmes photos j’ai fait un 18*18 (lien corrigé que vous avez diffusé)=> La visualisation sur mon écran de boulot a un rendu catastrophique…ce n’était pas si flagrant à la maison!

    De mémoire, j’étais aussi en 300 dpi pour le grand format.

    Faut il aussi différencier les tailles d’images en fonction du format du livre ?

  13. Bon,

    Je confirme:
    – les réglages de clarté entre 20 et 35 selon les photos
    – l’utilisation du préset LR: « netteté portrait » donnant les valeurs suivantes: gain= 35, rayon=1.2, détail=20 et masquage=70

    en affichant en 1:1, faut bien avouer que toutes les photos ne se valent pas à la base en terme de « netteté ».

    Je viens de faire des tests et effectivement l’utilisation de l’accentuation de sortie pour papier mat/brillant en gain standard dégrade l’image.
    Le passage de Adobe RVB à sRVB a conduit, me semble-t-il à une augmentation de la tonalité jaune/orangé???
    Concernant la taille des images : 2848*4272 et 2848*2848 en 300 ppp (pas d’utilisation de la fonction redimensionner lors de l’export LR).

    Merci de votre réponse

  14. Attention a la clarté. Pour des portraits le plus souvent je la baisse un peu. Sinon les taits des visages sont trop marqués.
    Pour la question du reformatage, laisser les photos dans la résolution originale.

  15. Merci pour les informations complémentaires…

    Je referais un coucou après le prochain essai de livre…

  16. Pour le papier, le standard est très correct, mais le rendu du papier premium est logiquement un cran au-dessus. Je n’ai pas essayé la nouvelle version brillante (qui est plus satinée que véritablement brillante).

  17. Bonjour Messieurs,

    Je ne puis lire votre message ci-dessous car je ne connais pas la langue dans laquelle il est écrit.
    Je n’utilise que le français.
    Pour l’édition de mes livres, je passe habituellement par un autre fournisseur, mais j’ai voulu effectuer un premier essai avec vous pour une question de choix de papier car je suis exigeant à cet égard.
    Votre logiciel comportant des parties en anglais, je n’ai pas pu terminer l’édition de mon livre et je suis revenu vers mon fournisseur habituel.
    Tant que votre logiciel ne sera pas en totalité en français, je ne pourrai jamais essayer vos prestations.

    P.J.

    From: Blurb Community
    Sent: Friday, July 29, 2011 12:01 PM
    To: pascaljulia@free.fr
    Subject: Order deadline fast approaching

    Hello out there,

    Remember that book you started a while ago on Bookify? It’s still hanging out on Blurb.com … unpublished. Good books need a home. We can’t keep them forever.

    So, if you don’t sign in and edit your book within the next 10 days, we’ll assume you’ve moved on. And then we’ll delete your book to make room for others.

    Don’t want your hard work to go to waste? Neither do we. Sign in now, make some changes or tweaks to your book, and we’ll keep it for you for another 45 days. Better yet, finish your book, order it, and not only will you have it in hand in 7 to 15 days, we’ll also keep it for you on Blurb.com.

    In case you were curious, there are other ways to make your book with Blurb.

    Download Blurb BookSmart® – for your larger projects that need a little more customization and creative control
    Use PDF to Book workflow – if you’re a design pro comfortable using Adobe® InDesign®

    There’s nothing like getting your hands on a book you made, with your name on the cover… but don’t take our word for it.

    Your friends in print,
    —The Blurberati

  18. Votre réaction me réjouit, ‘Jacquet’, mais je crois que nous sommes bien seuls..
    Au delà des situations de nécessité plus ou moins réelles de s’adonner à l’anglais, il y a dorénavant en France et dans le monde (seul le monde hispanique résiste avec une vigueur étonnante), non pas une résignation à voir sa propre langue reléguée, mais même une sorte de jouissance obscure à se soumettre à l’hégémonie anglo-américaine. (Re)lire la Boétie (« Discours de la servitude volontaire ») serait utile à certains.
    La dernière page du Monde Diplomatique de ce mois (août 2011) est aussi édifiante.

  19. Je vous trouve sévères envers Blurb, qui a fait beaucoup d’efforts pour franciser tout son site, ainsi que son logiciel de mise en pages. Et avec une excellente qualité de traduction. Sur le site, quand on quitte la V.F. pour une page qui n’existe qu’en anglais, on est averti au préalable, ce qui est exceptionnel dans l’ergonomie de tels sites. J’ajouterais que le français est la première langue dans laquelle le site a été traduit.
    Traduire un site est une opération beaucoup plus complexe qu’il n’y parait, et il peut y avoir des trous, comme ce mail qui est déclenché si le compte a été inactif depuis un certain temps. Il est bien possible que ce ne soit pas qu’un problème de traduction, mais un problème de programmation, qui nécessite d’identifier la langue de préférence de l’utilisateur et d’adapter la langue utilisée dans le message.
    C’est le genre de chose qu’il faut faire remonter à Blurb, et mon expérience est qu’ils sont à l’écoute de ce type de remarque.
    Ayant traduit les sites produits par Pixelpost et leur interface d’administration — beaucoup plus simple que Blurb —, et m’être frotté à des sites bilingues, je vous parle d’expérience.

  20. … et d’ailleurs en allant dans ma boite aux lettres, je lis un mail (pardon, un courriel) du 12 juillet, qui est l’équivalent de celui que vous avez reçu et qui est bien en français :

    Bonjour,

    Vous vous souvenez de ce livre que vous aviez commencé sur Bookify il y a quelques temps ? Et bien, il est toujours sur Blurb.com… non publié. Un bon livre ne doit pas disparaître. Nous ne pouvons pas le conserver indéfiniment.

    (…)

  21. .. merci pour le mot « courriel » .. que j’utilise constamment, sans susciter autour de moi d’étonnement : il suffit d’oser 😉

  22. J’avoue que « courriel », je ne m’y fais pas. Et j’utilise d’autant plus volontiers « mail » qu’il s’agit d’un mot d’origine française. Il est dérivé de « malle », car on transportait le courrier dans des malles véhiculées par des malles-poste.
    Aucun scrupule, donc !

  23. je me trouve actuellement devant un problème que je n’arrive pas à résoudre :
    je suis en train donc de créer un livre avec booksmart sur mon ordinateur, j’avais « récupéré » les images depuis un dossier sur mon bureau.
    Or, certaines images n’ont pas été importées avec booksmart et elles n’apparaissent pas dans le cadre de gauche de mes photos où je « pioche » pour faire mon livre.
    J’ai essayé de les récupérer en les plaçant dans un dossier différent et en les important à partir de ce nouveau dossier sur mon bureau, mais ce sont toujours les « images du précédents dossier qui sont importées. Comment faire ?

  24. Rien ne vaut le portfolio que vous créez vous-même chez un traceur et ce encres pigmentaires surtout pour le noir et blanc.
    Cela coûte plus cher, mais au moins vous aurez le noir et blanc que vous désirez. Les résultats sont encore trop aléatoires pour le noir et blanc chez Blurb. Une fois le livre reçu, bonne chance pour tout recommencer si les résultats ne vous satisfont pas.
    C’est toujours le même problème avec ce genre d’éditeur (même si Blurb sort un peu du lot). Voir les résultats sur un écran, ce n’est pas la même chose que de voir un test de vos photographies sur papier !
    En outre, chez Blurb, les résultats varient selon le type de papier (ce qui est normal). En plus du caractère aléatoire de la qualité d’impression.
    Quelques relations ont été déçues pour le noir et blanc chez Blurb.

  25. j’ai déjà fait une vingtaine de livres Blurb. Très satisfait! En cas de petits problèmes, un service après vente très efficace!

  26. Pour les plus avertis Blurb propose un interfaçage avec Lightroom ou Indesign, mais leur logiciel BookSmart ravira les autres

Trackbacks/Pingbacks

  1. - [Livre] ‘Steps’ - [...] en euros, LIBERATION4 pour les dollars canadiens, LIBERATION pour les dollars US).  ( Information Photofloue [...]
  2. Le prix Photography Book Now 2010 - [...] est dominé par les Etats-Unis, avec 9 lauréats sur les 13 ouvrages distingués. Espérons que l’adaptation récente de Blurb…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*