Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Depardon à l’honneur

Le prix Louis Delluc vient d’être décerné à « La vie moderne », le long métrage documentaire de Raymond Depardon sur le monde paysan. Ou plus précisément une facette de ce monde, en voie de disparition : les paysans de moyenne montagne.

L’AFP rapporte les propos du réalisateur :

« Je suis très, très honoré, je voudrais partager ce prix avec Claudine et avec tous les gens qu’on a filmés et que j’aime beaucoup », a déclaré Raymond Depardon très ému, en pull bleu marine, appareil photo à la main, vendredi.

« Le documentaire n’est pas toujours facile, il y a beaucoup de solitude, il faut beaucoup d’énergie et une idée fixe », a-t-il dit en se tournant vers Claudine Nougaret, sa preneuse de son, « co-réalisatrice » et compagne.

« Je suis toujours un photographe qui recherche la bonne place, filmer ces paysans a été un exercice de conscience et de puissance cinématographique car je ne pouvais pas les faire répéter », a dit le photographe-cinéaste, 66 ans, en recevant ce prix, surnommé le « Goncourt du cinéma ».

« Il y a un retour à la terre et un hommage au documentaire » cette année, a souligné Gilles Jacob, qui préside le jury du Delluc et le Festival de Cannes où le film de Depardon a été sélectionné cette année, dans la section Un Certain Regard.

« On en avait assez d’entendre « C’est un photographe qui fait du cinéma », alors que cela fait 30 ans qu’il fait des films, et des films magnifiques », a ajouté M. Jacob, pour qui « ce prix couronne une oeuvre ».

J’ai beaucoup aimé ce film, très beau et très personnel — on sent quand même nettement le photographe derrière la caméra, avec une notion du temps qui s’écoule paradoxalement très photographique.

Il ne faut pas manquer non plus le livre sorti simultanément « La terre des paysans », qui est un retour sur ses photographies de ce « monde paysan », depuis les premières images de la ferme de ses parents jusqu’aux photographies prises parallèlement aux trois volets cinématographiques dont La vie moderne est le dernier. C’est pour moi un des plus beaux livres photos sortis cette année. Bien entendu les photographies sont excellentes, elles sont accompagnées de commentaires de Raymond Depardon et de verbatim des personnes photographiées. Et la mise en page est une réussite. A glisser sous le sapin sans hésitation.

Pendant qu’on est sur le sujet, je pense que j’ai oublié de vous présenter le hors-série n°7 de Réponses Photo, très largement consacré à Raymond Depardon avec de nombreuses images peu connues et une interview fleuve. Autre morceau de choix de ce numéro, la sélection des meilleures expos du mois de la photo à Paris, dont de nombreuses sont encore visibles jusqu’à la fin de l’année. Et également un portfolio magistral d’Anders Petersen, ainsi que les positions de Ulrich Lebeuf et les juxtapositions de Sébastien Camboulive, une enquête sur les nouvelles galeries photo à prix « démocratiques » et une sélection des meilleurs livres photo de l’année.

Un coffret DVD des deux premiers films de la saga est disponible : Profils paysans, vol. 1 et 2 : L’approche / Le quotidien, les années déclics – Coffret 2 DVD

3 Comments

  1. Ahh !!! j’en profite pour faire une remarque sur le Hors serie no 7 : l’entretient(/monologue ?) avec Depardon est Excellent, Genial, et Indispensable. Merci Raymond, merci RP.

  2. j ai toujours aimé Depardon comme j aime son nom comme si a chaque fois qu il déclenchait il demandait un de part d on s’il vous plait…
    christophe padioleau
    photographe orleans

  3. Peut-être aussi va t-il nous donné aussi l’envie de faire des petites vidéos de « la vie moderne ».Ce Monsieur du Goncourt du meilleur film français de l’année.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*