Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Réponses Photo Hors Série 6 : le reportage autrement

Il est sorti il y a quelques jours, voici le nouveau hors-série Réponses Photo. Au rythme trimestriel, ce hors-série, orchestré par Jean-Christophe Béchet privilégie les portfolios, la réflexion sur la photographie aujourd’hui, et les enquêtes.

Le thème de ce numéro est « Le reportage autrement ».
Au sommaire :

En couverture : Robert Frank ; « Les Américains » 50 ans après. Si vous ne connaissez pas ce photographe, ou ce livre qui compte comme un des plus importants (certains diraient « le plus important ») de l’histoire de la photographie, il faut absolument le découvrir.

Les portfolios :

  • Richard Pak : USA 2003-2008, la poursuite du bonheur
  • Stéphane Duroy : United Kingdom, années 1971/2002
  • François Gilson : Burkina Faso, scarificat
  • Nicolas Pascarel : Cambodge, Vietnam : diptyques
  • Christian Cravo : Brésil – Inde, rites et gestes

Les enquêtes :

  • Faire soi-même son livre photo (que je co-signe avec JCB et où sont présentés les 3 gagants du concours e-center)
  • Le point sur les labos pros
  • Les rendez-vous photo de l’été

Le reportage photo est donc le fil rouge de ce numéro. Je laisse la parole à Jean-Christophe avec cet extrait de son édito (N.B. si vous aimez son bloc-notes dans Réponses Photo, ne ratez pas ses 4 pages d’édito)

A l’heure de Photoshop, le rôle du reportage ne doit-il pas être redéfini ? Le reporter « engagé » sera celui qui montre le monde « réel » non tel qu’il est, mais tel qu’il le voit. Il peut le faire de façon froide et revendiquer une forme d’objectivité (école documentaire « allemande »). Il peut, au contraire, adopter le choix de la subjectivité, du flou, du mélange entre vie privée et tépoignage extérieur (école « Frankienne »).
Dans les deux cas, nous sommes face à des reporters « auteurs », disns le mot, des « artistes », travaillant davantage pour les livres, les expos, les bourses, les mécènes, les associations, que pour la presse. Cette dernière se contentera de plus en plus d’images appliquées, illustratives, bradées, capturées dans les supermarchés du Web. L’âge d’or du reportage « engagé » dans la presse ne reviendra pas. »

14 Comments

  1. Très beau numéro en effet. Toujours très agréable à lire ces HS.
    En plus il est dédié au reportage.

  2. En fait, il faut tout faire soi même quoi ! c’est un peu difficile. Je ne comprend rien à la subjectivité et l’ objectivité j’ai pas étudier Bourdieu non plus.Tous à l’école de commerce ? tous photographes. De plus quand vous faites plaisir les gens disent tiens fais une photo là et puis quand vous dites non personne ne vous comprend. Il faut être coach de soi expliquer que la photographie c’est pas facile
    que c’est un travail autrement etc on y laisse des plumes forcément et du temps et de l’argent et gagner des sous etc comment faut-il faire en tant qu’auteure.Avoir une carte upc c’est cela ? C’est vraiment diffile de tout faire soi même.
    Jaly dans son bled et fière de l’être.

  3. Pas grand chose de trés perspicace à dire si ce n’est bravo et continuez! Ce numéro est un pur bonheur et merci à Jean Christophe pour son edito fort interressant.L’art, le beau ne sont pas choses naturelles. Notre culture mercantile s’accompagne d’images et de vitesse dans laquelle il ne reste que peu de place à la reflexion. Le flux d’informations et d’images est si grand que nous devenons passifs.Or dans cette dimension boulimique, il n’est plus l’heure de qualité mais de quantité et donc de facile à ingérer.
    Vouloir mettre l’image au rend de l’art c’est accepter que l’autre prenne le temps de faire le chemin vers l’artiste, c’est accepter que la complexité du moins apparente rebuttera le plus grand nombre.A l’heure où l’école se bat pour savoir comment nos enfants doivent apprendre à déchiffrer sans jamais se poser la question de savoir ce qu’est la littérature et comment la faire aimer, qui vous apprend à lire et aimer une image?

  4. Très beau numéro en effet. Merci.

    En revanche je suis un peu frustré par la partie traitant des albums et livres photos. En effet on ne trouve pas la réponse difficile à trouver 😉 où trouve-t-on les meilleures impressions ? Ce que j’en comprends, c’est que cela se vaut et que ce qui fait la différence, c’est le fait que la presse soit récente ou pas. Et bien justement, c’est important. Je constate pour ma part des variations importantes au niveau du rendu final.

    J’ai fait l’expérience de tirer un même livre chez 3 fournisseurs : PhotoWeb, Blurb et e-center. Le résultat, en ce qui concerne l’impression, est bien différent.
    PhotoWeb est très proche de ce que l’on peut voir en « softproofing » — ce fournisseur proposant le profil de sa presse — avec l’écart classique, à savoir plus de détails dans les ombres ce qui peut aboutir à une image moins dense que ce que l’on attendait, mais c’est un écart classique entre l’écran et l’impression et on prend vite l’habitude de le corriger.
    Blurb, quant à lui, est très proche de l’écran sans « softproofing » et il compense cet écart au niveau des ombres. Du coup, si on a pris l’habitude de compenser a priori soi-même, on se retrouve avec des ombres un peu bouchées.
    E-center, comment dire, j’ai vraiment eu le sentiment de ne pas être dans la même gamme. L’impression me semble beaucoup plus subtile, beaucoup plus nuancée. Mais je ne m’en suis pas sortie avec les couleurs. Pas de profils à disposition et un résultat qui s’écarte souvent beaucoup de ce que je voyais à l’écran. Peut-être qu’ils ont une presse dernière génération ce qui explique cette qualité de rendu. Mois j’y ai vu une vraie différence (une vraie différence de prix aussi ! argh !) Mais à ce niveau, ne pas proposer une solution pour gérer la colorimétrie…

    Continuez, c’est bien…

  5. Je me posais une question :
    Mis à part les 3 premiers, il n’y a que la liste des gagnants aux concours Livre Photo.
    Serait-il possible que tu mettes sur ton blog ou ailleurs quelques photos de chacun ?
    ça serait bien sympathique de pouvoir admirer les différents thèmes 🙂

  6. SirDeck : nous étions partis en voulant répondre à cette question toute bête, et sommes également un peu frustrés de ne pas pouvoir donner un diagnostic simple. Chaque enseigne peut envoyer à différents fournisseurs, en changer sans avertissement, et un tableau comparatif n’aurait eu que peu de valeur pour faire un choix.
    Ce qui est certain, c’est qu’il y a toujours … une incertitude sur ce que l’on va recevoir. Par exemple chez Lulu, dont je parle, le livre peut être imprimé aux USA, en Espagne, bientôt en Angleterre, chez des prestataires externes : les fournisseurs ont certainement le même cahier des charges et travaillent sur le même type de machine, mais pas forcément le même modèle, les mêmes réglages, etc.
    Par contre une chose est certaine : si on n’est pas satisfait du résultat, il faut en parler au SAV, ils réimprimeront le livre dans de nombreux cas.

    Simon : bonne idée, mais un peu lourde à mettre en œuvre avec les 20 gagnants ! Je vais étudier la question…

  7. Vraiment ces HS de RP (c’est codé pour les initiés) sont de vrais régals.

  8. Il semblerait que les hors-série de Réponses aient pris leur vitesse de croisière avec ce numéro 6 (!) Il est vrai aussi que JCB est peut-être plus à l’aise sur les questions du reportage (sans que les cinq autres soient moins bons, loin de là, simplement un peu moins cohérents.)

    Je retiens Richard Pak et son très bon boulot. A suivre.

    J’ai aussi été sensible à la qualité d’impression du HS. Pas facile d’imprimer une suite de portraits NB sans trop de dominantes d’une page à l’autre. Enfin la maquette, sans être d’un avant-gardisme fou à le mérite d’aérer et d’être claire en plus d’une certaine élégance.

    le 7 avec une vodka-Martini, c’est pour quand ?

  9. Pour ce qui est de la certitude de toujours avoir le même imprimeur, passé par Photo Service.
    Nous imprimons tout dans un seul et même endroit (Bordeaux) avec une société montée pour cela (ainsi que le traitement des commandes de tirage via internet).

  10. Ne soyons pas avares d’éloges, moi aussi j’apprécie beaucoup ce hors série, un peu éloigné de mes préoccupations photographiques courantes, mais qui justement ouvre des horizons passionnants.
    Et puis comme le dit si bien JC Bechet dans son édito, les frontières entre les genres ne sont pas bien nettes, et c’est tant mieux ; les autres « commentateurs » ont également très bien résumé ce qui fait que la photo est ce qu’elle est.

  11. Merci pour votre dossier « Robert Frank ». Bien que très intéressé par la photo je n’avais jamais vraiment pris la peine de me pencher sur l’œuvre de ce photographe. Après la lecture de votre HS, je me suis précipité à la bibliothèque la plus proche pour feuilleter « Les américains ». Seul regret : ne pas avoir découvert ce livre plus tôt.

  12. Superbe numéro, de loin le mieux réussi de ces hors-séries. Les portfolios sont magnifiques. Je sais pas si j’ai le droit, mais je vous conseil juste une revue en passant: Polka (créé par Alain Genestar et frère). Du vrai reportage comme on en voit plus, très bien mis en page. Un défaut énorme, impossible à trouver… Si ce n’est à la Fn*c des Halles (et surement dans les autres!).

  13. Cher Philippe,

    J’apprécie vraiment vos tribunes ainsi que celles de vos confrères de RP. Je tiens cependant à vous signaler un problème. J’ai commandé il y a de cela deux mois les HS de RP qui me manquait [n°1,2,3,4] J’ai constaté récemment que mon compte avait été débité de la somme correspondante depuis un mois et que je ne voyais toujours rien venir. Ayant tenté en vain de contacter la responsable des abonnements HS je ne sais plus à quel Saint me vouer. Auriez-vous l’amabilité de me guider dans ces méandres ? Bien à vous, Nat

  14. Nathalie, je vous réponds directement sur votre mail perso.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*