Pages Navigation Menu

(il y a un jeu de mots)

Avant/Après

electronischesschoenheit

Quelques avant / après labo numérique spectaculaires sur le site allemand elektronischeschoenheit spécialisé dans la retouche.

Faites défiler les photos et cliquez sur « vorher » pour voir l’original.

Des fois j’aime mieux avant, mais bon.

11 Comments

  1. effectivement,c’est impressionnant…la transformation de ces belles femmes en poupée de cire! ce qui m’impressionne le plus,c’est de redonner de jolies formes à un squelette! ben, j’ai beau être une pro de photoshop 😉 …j’en suis pas là!

  2. Photo éblouissante donc plein les yeux
    phtoshopés comme d’hab quoi, il y à des femmes objets pour la photo à l’époque du bistouri de lipo de gonflement de toutes sortes de bidons. C’est vieux comme le monde
    en éternel recommencement avec des nouveaux outils
    on à compris. Et la ménagère de plus de cinquante elle n’existe plus.On l’a tué.

  3. Ôui bon ok, moi j’en pense que la vie de photographe professionnel c’est vraiment pénible, et qu’il faut beaucoup les plaindre, et que j’aimerais pas être à leur place à devoir cotoyer toute la journée des dames aussi jolies et dénudées, et que vraiment si c’était à refaire je suis sûr qu’il choisiraient tous d’entrer à la trappe pour aller aider les moines à mettre la bière en bouteille plutôt que chaque jour devoir se lever très tôt pour un si dur labeur…

  4. Faut aussi penser au mec derrière son photoshop avec sa tablette graphique : « tu retouches, mais tu touches pas « .

  5. C’est vrai que c’est peut être même pire…!! dans le fond j’ai de la chance d’être un photographe raté, je m’économise la santé…

  6. mais çà dérape sur photofloue… 🙂

  7. N’empêche, un peu plus sérieusement ( et ok j’enfonce des portes ouvertes), on ne peut vraiment plus croire un image. C’est vrai qu’autrafois on trâmait, on surexposait etc, mais malgré tout aujourd’hui, les images sont virtuelles, ces filles là n’existent pas, elles rendent malades un tas de nanas qui se morfondent de ne pas leur ressembler, et elles n’existent pas… Comme si la photo ne servait plus qu’à créer de l’irréel ( on le voit bien chacun derrière son photoshop –  » tu devrais effacer ça ou rajouter ça… ») Moi ça me gène un peu se côté tout virtuel.

  8. Bon je m’emporte, je tape trop vite sans me relire et je fais plein de fautes… Mea culpa et toute cette sorte de choses (pour revenir au latin )

  9. je dois avouer que sans aller aussi loin dans la correction, quelques portraits de mon (mes) site(s) ont été retravaillé de façon similaire: masques, augmentation de la saturation de l’iris, filtre emballage plastique pour les lèvres, flou gaussien et désaturation pour la peau mais netteté accrue pour les yeux, narines, cheveux… pas idée du nombre de calques et des modes de fusion.
    Le fait est que les femmes sur les affiches ou dans les pubs n’existent pas dans la réalité.

  10. Différents points de vue, super chacun sa nouvelle vie photoshopée pour chasser le gris de la vie et vive les outils.C’était pour rire.

  11. Finalement pourquoi encore utiliser des modèles ? Poser 7 fait aussi bien et c’est entièrement virtuel.
    Il faut voir quelques exemples sur le site : http://www.contentparadise.com/us/user/home.php

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*